Un homme sous un porche s'abritait
Et il a crié ton nom Barbara

Et tu as couru vers lui sous la pluie
Ruisselante, ravie épanouie

Et tu t'es jetée dans ses bras
Rappelle-toi cela Barbara...




vendredi 7 août 2015

Wiley Cash : Les chemins de la rédemption

     Dans une petite ville de Caroline du Nord, deux petites filles Easter et Ruby, 12 et 6 ans, vivent dans un foyer depuis la mort de leur mère par overdose. Leur père a disparu de leur vie et a renoncé à ses droits paternels
     Très liées, elles redoutent de partir en Alaska, chez leurs grands parents maternels qu'elles n'ont jamais rencontrés.
     Quand une nuit, leur père biologique Wade les retrouvent et  les enleve, commence pour eux une fuite où chacun essaiera de retrouver tout ce qu'il a perdu.
     Wade se lance dans une quête éperdue pour tenter de renouer un lien familial depuis longtemps rompu, poursuivi par un ex flic, Brady et un truand, Pruitt chargé de récupérer l'argent.
     Tout essayer quand on a tout perdu, comment aimer un père absent, comment faire renaître une famille idéale.
     Tout est dramatique et sombre et l'écriture rapide et sèche ajoute une note de désespoir à cette esquive ratée.
     Cette étrange famille s'accorde des instants étonnants quand ils se parlent base-ball,  le sport national américain.
     Trois voix vont raconter : Easter jeune adolescente remplie de doutes et de contradictions, Brady ex-flic devenu le tuteur d'Easter et Pruitt, le tueur à gages.
     Chacun à sa manière, avec son langage, le poids du passé et son désir d'avenir décrit les
dérives d'une Amérique où la drogue et la pauvreté font tomber plus d'un.
     Peut-être un peu trop convenu, car rien ne dépasse.
     C'est dommage il manque un peu de consistance et de profondeur, que ce soit dans les personnages ou les paysages.
     C'est une sorte de huis-clos dans une voiture où les codes de l'Amérique surgissent immanquablement  : les grands parkings, la violence présente, les motels perdus, la route qui n'en finit pas.
     Les Appalaches auraient pu fournir une force et une autre dimension à cette histoire où le suspense se fatigue à la longue.
Wiley Cash - Les chemins de la rédemption - traduit de l'américain par Anne-Laure Tissut - Edtions Belfond - 300 pages - 21.50 Euros