Un homme sous un porche s'abritait
Et il a crié ton nom Barbara

Et tu as couru vers lui sous la pluie
Ruisselante, ravie épanouie

Et tu t'es jetée dans ses bras
Rappelle-toi cela Barbara...




vendredi 28 décembre 2012

Joël Dicker : La vérité sur l'affaire Harry Québert

Récompensé cette année,  par deux prestigieux prix  littéraires, celui de l'Académie Française et le Goncourt des Lycéens, le roman de ce jeune auteur (27 ans)  étonne par son style, son rythme et sa construction littéraire.
Thriller romanesque, époustouflant, même un peu éreintant à la fin, il nous entraîne aux Etats Unis, dans une petite bourgade où la disparition dans des conditions glauques, d'une jeune fille de 15 ans bouleverse la population dans les années 1970.
En 2008, confiant de son premier succès littéraire, véritable best seller, Marcus vit sur cette notoriété de fin de course. Le doute l'envahit, l'inspiration l'a quitté et il se retrouve avec l'angoisse de l'écrivain, la page blanche.. 
Il se tourne alors vers son seul ami, Harry Québert, écrivain reconnu, qui lui a tout appris. Mais Québert est rattrapé par cette affaire de disparition, puisque c'est dans son jardin que l'on retrouve le corps de la jeune Nora.
Accusé de meurtre, il entretenait à l'époque une relation avec cette jeune fille et c'est la chute d'un homme dans une Amérique très puritaine.
Marcus n'aura de cesse de prouver son innocence et de mener une enquête qui sera la matière de son nouveau roman.
A la fois, réflexion sur l'écriture et  le rapport entre l'écrivain et la fiction, le livre reflète une certaine image de l'Amérique avec des clichés un peu faciles. La jeune fille travaillant au dinner et qui ne quittera jamais la ville, le jeune écrivain dont toutes les filles sont (bêtement) amoureuses, le flic Noir antipathique mais au fond si humain.... L'histoire d'amour est platoniquement décrite  et l'auteur nous sert des dialogues vraiment niais . 
La personnalité de Nora est saisissante quand on connaît son côté obscur. Celle de Québert est plus décevante justement par son absence de personnalité.
Par ses rebondissements incessants jusqu'à la toute dernière ligne, ce livre retient l'attention du lecteur qui n'a qu'une envie, connaître la vérité. Habilement construit, il entretient un vrai suspens.
Le lecteur voit naître un livre et assiste à une histoire dans l'histoire. C'est un clin d'oeil à l'Amérique et aussi un hommage à ses auteurs et sa littérature.
C'est l'histoire d'une fidélité en amitié mais aussi d'une trahison, toutes les choses ne sont pas bonnes à dire et  encore moins à écrire. Un écrivain se doit-il d'écrire la vérité ou de la transformer en une fiction très commerciale ?
Qu'est ce qu'un bon livre ? Un livre que l'on regrette d'avoir terminé, voilà ce que dit le narrateur.
Alors ? à lire...

2 commentaires:

Sibylline a dit…

Bonjour,
Je voudrais vous contacter mais ne trouve pas l'adresse... alors, même par simple curiosité, contactez-moi svp
postmaster@lecture-ecriture.com

Jocelyne a dit…

j'ai beaucoup aimé. Un bon moment de lecture, qui nous tient en haleine jusqu'au bout.