Un homme sous un porche s'abritait
Et il a crié ton nom Barbara

Et tu as couru vers lui sous la pluie
Ruisselante, ravie épanouie

Et tu t'es jetée dans ses bras
Rappelle-toi cela Barbara...




mercredi 10 juillet 2013

Thierry Jonquet : 400 coups de ciseaux

    

      20 nouvelles composent ce recueil, dont la nouvelle éponyme inédite à ce jour. Elles ont été publiées dans des différentes  revues à l'occasion de faits divers, d’événements et suivent un ordre chronologique référencé.
     Hommage rendu à ce grand auteur disparu en 2009,  Thierry Jonquet  a donné un ton et un style au roman noir. 
     Il a travaillé en milieu hospitalier, s'est engagé politiquement, a toujours été touché par le social et l'humain.
     Ses textes le montrent et expriment un très grand pessimisme, une profonde désespérance.  Il nous sert les thèmes qui lui tiennent à cœur et qui occupent la plupart de ses récits.
     SDF(l'art conceptuel) ,  les trafics d'organes( la chaîne du froid),  le meurtre, les manipulations génétiques, les vampires (le vrai du faux), la mort nous plongent dans des histoires jamais loin de la folie et de la barbarie. La nouvelle "Hambourg, premier amour" est remarquable de sensibilité, mais pour Jonquet ou d'autres, les histoires d'amour finissent mal.
     Écrites dans un style direct,remplies d'humour et de cruelle réalité, les nouvelles frappent par leur authenticité.
     Le vécu alimente ses récits et ce dernier recueil retrace très bien l'univers littéraire de l'auteur.
     Mais ce sont surtout ses mots qui expliquent son parcours et ses difficultés d'édition au début dans "voilà comment ça s'est passé" et nous montrent ainsi l'homme qu'il était.
     A savourer


Aucun commentaire: