Un homme sous un porche s'abritait
Et il a crié ton nom Barbara

Et tu as couru vers lui sous la pluie
Ruisselante, ravie épanouie

Et tu t'es jetée dans ses bras
Rappelle-toi cela Barbara...




dimanche 3 mai 2015

Cécile Huguenin : La saison des mangues

     Dans ce très court roman, Cécile Huguenin nous brosse avec délicatesse les portraits de trois femmes.
     Sur trois générations, elles se sont transmis, de mère en fille, cet envie d'ailleurs, le goût pour les voyages et les mangues, les racines et l'exil sur fond d'amour et de renaissance.
     L'histoire commence peu avant l'indépendance de l'Inde en 1947. Pour rembourser les dettes de son père,  Radhika  se voit mariée de force à un major anglais et obligée de vivre en Angleterre.
     Son mari, un homme mal aimant et sans grande envergure, est séduit uniquement par sa beauté.
     A la mort de ce dernier, Kadhika retourne en Inde avec la fille qu'elle a eue de lui, Anita.
Celle ci  rencontre dans le train du retour, un jeune français, François, amoureux de l'Inde, très original et très perturbé, qu'elle épousera plus tard.
     Le couple rentre vivre en France, et Anita doit faire face à la maladie psychiatrique de son mari et l'absence de sa fille, Mira, partie vivre en Afrique.
     Partagée entre différentes cultures, Mira, cherche son identité et son départ pour l'Afrique sera la quête ultime.
     Trois femmes et trois vies à travers trois continents.
     Anita est le fil rouge de ces vies très compliquées. Elle nous raconte avec une infinie tendresse l'existence de ces femmes au destin peu ordinaire marqué par l'exil.
     Le lecteur est emporté dans un voyage à travers le monde et assiste à des rites aussi perturbants que délirants ou alors remplis de sagesse et de lumière.
     Beaucoup de thèmes jalonnent ce livre. Il est question des femmes dans l'Inde coloniale mais aussi en Angleterre et en Afrique, les différentes cultures, les missions humanitaires, les rites magiques mais aussi la folie et la recherche identitaire.
     Les portraits de Radhika et Anita sont trop rapides et  manquent d'explications et de détails.
     La construction est intéressante parce qu'elle maintient la curiosité du lecteur.
     Le récit prend de la profondeur quand Anita parle de sa fille et que le  jeune homme qui l'a connue en Afrique raconte la vie de Mira.
     C'est bouleversant et intense.
     Quand on referme le livre, il nous reste comme une odeur de mangue et une sensation de la poudre dorée du curcuma. Savoureux.          
Cécile Huguenin - La Saison des mangues - Editions Héloïse d'Ormesson - 176 pages - 17 Euros



2 commentaires:

Jo a dit…

exceptionnellement, j'ai lu ton commentaire avant de mettre le mien, tant ce livre m'a destabilisée...
Je n'ai pas aimé le style, trop fouillis à mon goût.
Je n'ai pas apprécié ce passage si rapide sur les vies de la grand'mère et de la mère. J'ai failli décrocher.
Mais la curiosité l'a emporté et j'ai enfin trouvé des choses intéressantes, mais ce style me déroute...
Peut-être cette histoire aurait-elle mérité 3 tomes fouillés avec des caractères mieux analysés, des coutumes mieux précisées, des situations mieux amenées.

L'auteur cite dans ses sources KABOU A."et si l'Afrique refusait le développement" L'Harmattan, 1991. Je pense que c'est surtout ce que m'a apporté la lecture de ce bouquin, l'envie d'en lire un autre.

dany17 a dit…

J'ai bien aimé ce livre même s'il m'a un peu dérouté par le troisième volet .