Un homme sous un porche s'abritait
Et il a crié ton nom Barbara

Et tu as couru vers lui sous la pluie
Ruisselante, ravie épanouie

Et tu t'es jetée dans ses bras
Rappelle-toi cela Barbara...




lundi 15 septembre 2008

le retour

Après deux semaines de ballade au Portugal me voilà de retour. J'ai toujours des regrets de rentrer, je suis tellement bien quand je suis loin de ce que je connais. C'était très beau, avec des senteurs de désert et chaleur écrasante dans cette architecture et ces mosaïques.
J'ai lu eh oui ! même ailleurs la lecture m'emporte encore plus loin !
D'abord " la vie aux aguets". William Boyd nous raconte l'histoire d'une dame so british qui était une espionne de haut
vol pendant la dernière guerre. Depuis quelque temps elle se sent espionnée et décide de raconter sa vie à sa fille, qui en est toute chamboulée ! C'est la vie d' Eva Delectorskaya et elle est fantastique. Entre espionnage, amour, trahison sur fond de conflit mondial le texte nous offre un style très vif, un humour surprenant et délicieux. J'ai passé un très agréable moment en le lisant.
Ensuite j'ai découvert, Bernhard Schlink et son premier roman "le liseur". Michaël a quinze ans et il fait la connaissance d'Hanna. Elle a 35 ans et disparaît de sa vie du jour au
lendemain.
Voilà fin de l'histoire, mais non 7 ans plus tard il la retrouve à un procès où elle est accusée. Hanna avait des secrets.
Elle était kapo dans un camp d'extermination pendant la guerre et en 1968 elle est jugée pour ses actes. Tout prend de l'ampleur dans cette histoire. L'amour que ce garçon de 15 ans porte à cette femme, le secret qu'elle garde en elle et toutes ses horreurs commises.
Rien de ce qu'elle a fait est pardonnable à l'homme qu'est devenu Michaël mais l'enfant peut il encore aimer cette femme ?
C'est un roman qui m'a complétement bouleversé par l'impossiblité de cet homme d'oublier l'amour et la trahison d'Hanna et aussi de son pays, l'Allemagne. C'est vraiment un livre à lire.

Aucun commentaire: