Un homme sous un porche s'abritait
Et il a crié ton nom Barbara

Et tu as couru vers lui sous la pluie
Ruisselante, ravie épanouie

Et tu t'es jetée dans ses bras
Rappelle-toi cela Barbara...




samedi 21 août 2010

Claudie GALLAY : L'amour est une île

Le dernier roman de Claudie Gallay entraîne le lecteur dans l'été du festival d'Avignon en 2003, l'année de la canicule et de la grève des artistes. La ville, les touristes, les artistes et surtout les protagonistes de ce roman nous envoûtent tandis que la chaleur nous écrase.
C'est l'histoire d'un texte, celui de Paul un jeune auteur mort quelques années plus tôt et qui tient le rôle de poète maudit. Odon, directeur de théâtre, le monte sur scène. Nous rencontrons aussi Mathilde, l'ancienne mais toujours présente passion d'Odon devenue une comédienne célèbre, Marie la jeune soeur de Paul qui vit pour et dans sa mémoire.
Les personnages sont durs, parlent peu, avancent dans la vie avec leur fardeau. Le lecteur sent que la vérité n'apportera pas l'espoir. C'est une tragédie que l'on sent venir. L'avenir est sans couleur. Ils vont se croiser sans rien lâcher de leur passé.
Mais le récit nous sert surtout la passion, celle des mots, du théâtre, de l'amour fou.
Ecrit à la manière de petites scènes, l'écriture est sèche vive et pourtant fournie.
Nous déambulons dans Avignon, les détails sont magiques et l'atmosphère du festival vraie.
La chaleur devient vite étouffante comme le suspens que Claudie Gallay distille finement tout au long de l'histoire.
J'ai aimé la rencontre avec ces personnages très attachants mais aussi les hommages rendus à Gérard Philippe, Jean Vilar et ces autres artistes connus.
Une très belle histoire d'hommes et de femmes remplis par la passion mais qui n'arrivent pas à être heureux.

Aucun commentaire: