Un homme sous un porche s'abritait
Et il a crié ton nom Barbara

Et tu as couru vers lui sous la pluie
Ruisselante, ravie épanouie

Et tu t'es jetée dans ses bras
Rappelle-toi cela Barbara...




vendredi 5 novembre 2010

Sofi Oksanen : Purge

Prix Femina Etranger 2010, Sofi Oksanen débute son roman Purge en 1992. Avec l'effondrement de l'Union Soviétique, l'Estonie fête le départ de l'armée russe. D'abord annexé par l'Allemagne en guerre, le pays subira à partir de 1940 plus de 50 ans d'occupation communiste soviétique. Une vie sous surveillance où les mots n'existaient pas pour dénoncer les souffrances physiques et psychologiques subies.
A travers le destin de deux femmes nous comprenons peu à peu le prix de l'existence de ces épouses, mères, filles dans la tragédie de l'histoire. L'écriture est perspicace et devient un véritable suspense que le lecteur suit jusqu'au bout.
Aliide, vieille femme devenue la mémoire de l'ancienne Estonie, nous entraîne dans les secrets de sa vie. Elle s'est adaptée à l'histoire pour cacher son histoire de coeur. Trahison, mensonge, silence, accusation, les conditions de vie sont dures et insoutenables. Sa rencontre avec Zara, jeune russe échouée dans son jardin, fuyant son proxénète lui apportera un nouveau souffle.
Un lourd secret de familles lié à cette période de l'occupation soviétique les unira malgré elles.D'abord réticente, Aliide aura une largesse d'esprit dans son écoute et revivra alors des souvenirs dramatiques. L'histoire d'amour qu'elle a ratée a été source d'actes de collaboration. Terrible et douloureux dilemme.
Si le livre retrace la tragédie de l'Estonie pendant ses années les plus sombres (1940-1990), il interroge aussi et pose de bien embarrassantes questions. Comment en effet vivre dans un pays occupé ? Jusqu'où peut-on aller sans se compromettre ? Trahisons, actes de collaboration qui peut ou doit juger une fois les occupants partis ?
Ce livre est un témoignage bouleversant sur la condition des femmes dans un pays occupé et un récit remarquable sur l'histoire de l'Estonie.




2 commentaires:

Dominique a dit…

C'est un livre remarquable et qui ne s'oublie pas une fois refermé
j'ai eu un grand plaisir à le lire et si cela t'interesse j'ai fait un billet centré sur l'histoire de ces pays baltes qui éclaire un peu le contexte

Marie a dit…

merci, Dominique pour tes messages,
j'ai visité ton site que je trouve vraiment très intéressant. Je vais voir ce que tu as écrit sur l'histoire de ce pays. à bientôt