Un homme sous un porche s'abritait
Et il a crié ton nom Barbara

Et tu as couru vers lui sous la pluie
Ruisselante, ravie épanouie

Et tu t'es jetée dans ses bras
Rappelle-toi cela Barbara...




lundi 21 janvier 2013

Claude Pujade-Renaud : Dans l'ombre de la lumière

Dans son dernier roman, Claude Pujade-Renaud dresse le portrait ardent et passionné d'une femme meurtrie et délaissée, qu'elle nomme , Elissa. Par ce portrait brûlant, nous rencontrons la destinée d'un homme hors du commun, Augustin , Evêque d'Hippone, brillant philosophe et rhéteur.
D'elissa, l'Histoire ne sait rien, seulement elle a existé. En 371 à Cathage, elle rencontre Augustin jeune étudiant à Carthage, sous domination romaine. Une passion amoureuse naît, très vite ils ont un enfant. Avec lui elle va partager 15ans de sa vie et sa foi manichéenne.
Concubine d'origine modeste,  elle sait qu'elle ne pourra jamais se marier avec lui. Mais la passion semble si forte. Ensemble ils partent pour Milan, où Augustin entame une brillante carrière de rhéteur. 
Afin de satisfaire aux ambitions de sa mère, Augustin accepte un mariage avec une toute jeune fille de famille bourgeoise. Elissa, répudiée, retourne vivre à Catharge en laissant son fils.
L'auteur s'empare de la vie d'Elissa à partir de ce moment où tout bascule pour elle. Elle a tout perdu, son amour et son fils. 
Elle en fait une femme qui va se relever pour que subsiste la mémoire et conserver intact l'amour qu'elle porte toujours à Augustin.
Dans un perpétuel retour vers ce passé fiévreux et amoureux, elle se raconte et parle de l'homme de sa vie.
Devenu  Evêque d'Hippone, Augustin délivre ses sermons de foi aux fidèles en Afrique, alors qu'Elissa découvre à la lecture des Confessions, les changements  survenus dans la pensée et la vie de l'homme qu'elle a aimé.
Claude Pujade-Renaud dans une écriture enflammée, nous fait revivre la chute de Rome et l'invasion  barbare ainsi que la vision spirituelle et temporelle d'un homme prodigieux à l'intelligence forcenée en proie aux doutes, tout en donnant la parole à une femme blessée qu'elle fait revivre avec sensibilité et beauté.



Aucun commentaire: