Un homme sous un porche s'abritait
Et il a crié ton nom Barbara

Et tu as couru vers lui sous la pluie
Ruisselante, ravie épanouie

Et tu t'es jetée dans ses bras
Rappelle-toi cela Barbara...




mercredi 18 février 2015

Michèle Lesbre : Chemins

    

      Michèle Lesbre nous entraîne sur les chemins de la nostalgie et des souvenirs. Beaucoup de poésie et une certaine délicatesse se dégagent de ce court récit.
     La narratrice dresse à mots doux le portrait de son père mort très jeune et essaie de capturer les instants oubliés, de retrouver enfin cet "intime étranger".
     Tout part d'un homme observé à la terrasse d'un café, une allure, une pipe allumée, un livre tenu en mains et quel livre ! celui  de Murger "Scènes de la vie bohème" que lisait son père.
     Et voilà à fleur de peau et de sentiment tout revient ou presque.
     Il suffit de passer le pont dit la chanson, Michèle Lesbre prend les chemins, et en flânant au gré des sentiers et des rencontres, surgit ce que l'on croyait oublié.
     Apaisement est le mot qui convient à ce roman savoureux et tendre.
     C'est bien sûr la recherche d'un temps à jamais perdu mais aussi cette possibilité qui nous est offerte de continuer à vivre des rencontres insolites, à renouer avec des personnages d'une vie, à ne pas perdre de vue les gens aimés.
     Bien sûr la vie égare parfois, mais il suffit de dire je me souviens et alors reviennent nous visiter amis et amours.
     La voix de l'auteur est celle des rencontres passées et à venir, ces rencontres de toujours qui nous façonnent ou nous blessent.
     De Poitiers en passant par St Jean d'Angely, nous traversons une campagne paisible et magnifiée par les mots que sait nous murmurer cet auteur si sensible.
     A lire parce que nous avons tous nos chemins à parcourir encore et encore.
Michèle Lesbre - Chemins - Editions Sabine Wespieser - 144 pages - 16 Euros

Aucun commentaire: