Un homme sous un porche s'abritait
Et il a crié ton nom Barbara

Et tu as couru vers lui sous la pluie
Ruisselante, ravie épanouie

Et tu t'es jetée dans ses bras
Rappelle-toi cela Barbara...




lundi 23 février 2015

Marceline Loridan-Ivens : Et tu n'es pas revenu

     Marceline Loridan-Ivens écrit une lettre ouverte à son père assassiné à Auschwitz et lui rend un bouleversant hommage.
     Arrêtée et déportée à l'âge de 15 ans avec son père, Marceline livre ici l'ultime message d'amour à celui qui n'est pas revenu , à l'homme qui lui a toujours manqué dans sa vie de jeune fille et de femme ensuite. Orpheline pour toujours.
     En 100 pages, cette dame de 83 ans, dit tout de l'horreur de la déportation, de la peur, du froid, de la maladie et de la culpabilité de celle qui en réchappe.Elle nous parle d'un monde où l'humanité n'existait plus.
     Marceline raconte la survie dans l'enfer, le retour parmi les siens meurtrie à jamais, hantée par le souvenir.
     Ce décalage entre elle et ceux qui ne sont pas partis marquera sa vie. Une incompréhension face à l'inimaginable mettra une certaine distance avec sa famille. Personne à la fin de la guerre ne peut admettre et comprendre l'innommable.
     A travers ce court récit, l'auteur nous parle de ce que fut sa vie. Rescapée de la Shoah, elle a été une femme investie dans les combats pour la liberté, comme celui pour l'Algérie.
     Mariée deux fois, elle explique son refus d'être mère, elle raconte les évènements qui ont marqué sa vie notamment celui du 11 Septembre 2001.
     Au-delà du témoignage de la survivante de Birkenau, c'est celui d'une femme qui s'interroge sur les hommes et les atrocités commises en leur nom.
     Elle pose avec intelligence des questionnements sur notre monde prêt à basculer dans la violence et les horreurs, un monde où tout peut encore recommencer.
     Elle est prête à mourir pour ne pas revivre ça.
Son père lui avait dit quand ils étaient en transit ensemble à Drancy :"Toi, tu reviendras peut-être parce que tu es jeune, moi je ne reviendrai pas."
     Oui, elle est revenue et elle nous raconte avec intelligence, délicatesse ce qu'il a fallu de temps pour se reconstruire.
     Mais a- t- elle réussi ? 
    A lire pour l'émotion et pour ce regard nouveau sur une époque plus présente que jamais.
Marceline Loridan-Ivens : Et tu n'es pas revenu - Editions Grasset - 112 pages - 12,90 Euros





Aucun commentaire: