Un homme sous un porche s'abritait
Et il a crié ton nom Barbara

Et tu as couru vers lui sous la pluie
Ruisselante, ravie épanouie

Et tu t'es jetée dans ses bras
Rappelle-toi cela Barbara...




vendredi 18 septembre 2015

Delphine de Vigan : D'après une histoire vraie

     Un livre très attendu de l'auteur de "Rien ne s'oppose à la nuit", dans lequel Delphine de Vigan raconte "une histoire vraie", celle de sa mère et de sa famille. Après un immense succès, l'angoisse de la page blanche apparaît. Que peut-on écrire après ça ?
     C'est cette histoire là que Delphine de Vigan décide de nous raconter ici. "D'après une histoire vraie" met en scène l'auteur remplie de doute et assaillie par les questions du public sur sa prochaine oeuvre. Va-t-elle poursuivre dans la biographie ou innover avec une fiction ?
     Elle fait la connaissance d'une jeune femme L de son âge, qui écrit des biographies pour artistes, très charismatique. Elles deviennent amies et L est présente dans sa vie même si ses proches ne la connaissent pas, parfois elles se ressemblent trop.
     Delphine de Vigan, doute de plus en plus sur le sujet de son prochain livre et sur sa fonction d'écrivain. L la pousse dans ses doutes, l'accule dans son refus d'écrire, prend un peu plus le pouvoir sur elle, d'une façon perverse.
     Victime d'une profonde dépression, Delphine de Vigan s'en sort in extremis...
     Une histoire simple, très simple, si ce n'est que l'auteur nous manipule admirablement.
     Je n'en dirai pas plus, c'est tout simplement bluffant et réussi.
     Les exergues des chapitres nous plongent dans un suspense grandissant, puisqu'il s'agit des morceaux choisis de "Misery" de Stephen King.
     Alors fiction ou histoire vraie ? 
     Delphine de Vigan a un talent d'écrivain extraordinaire pour nous captiver tout au long de ce récit hautement psychologique.
A lire absolument.
Delphine de Vigan - D'après une histoire vraie - Editions J.C. Lattès - 482 pages - 20 Euros

1 commentaire:

Jean-paul a dit…

J'ai été très déçu par ce roman. Beaucoup trop long: scènes répétitives, souvent sans intérêt (100 pages de trop au moins). Le dénouement est prévisible depuis la rencontre. Une assez bonne idée vers la fin cependant, concernant les livres. Quant au style... Des clichés indignes d'un écrivain, du genre "L'émotion était palpable."
J'ai poussé un ouf de soulagement quand j'ai appris qu'elle n'était plus dans la course pour le Goncourt.