Non, je n’oublierai jamais la baie de Rio

La couleur du ciel le long du Corcovado

La Rua Madureira, la rue que tu habitais

Je n’oublierai pas pourtant je n’y suis jamais allé



jeudi 24 août 2017

Denis Jeambar : Où cours-tu William....

     Une atmosphère de pré-élection présidentielle flotte à Paris où le parti de l'extrême droite est sur le point de remporter la victoire.
     Dans un climat tendu, le célèbre journaliste William Kenfcet, qui a toujours marqué et écrit sa farouche désapprobation au parti de la haine, participe à une émission politique.
      A la sortie du studio il se fait agresser près du jardin du Luxembourg par des inconnus.  Un jeune couple d'étudiants, lui américain et elle française, lui porte secours. Ils sont abattus et lui laissé pour mort.
     Physiquement et psychologiquement très diminué, William vit l'agression comme le détonateur de sa vie familiale compliquée et fait le bilan d'une existence trop vite passée et remplie d'actes manqués.
    William quitte alors Paris, dans une fuite qui va revêtir les allures de quête ultime, pour les Etats-Unis afin de rendre un hommage au jeune homme mort pour le sauver.
     L'arrivée à New-York le fait sombrer, et c'est à travers un triste et terrifiant fait divers qu'il lit dans le journal, qu'il va trouver la force d'écrire. L'écriture du roman l'aidera à combler ses failles.
     Il y raconte la réussite flamboyante d'un golden boy, Harvey, comme sait si bien en créer l'Amérique , qui se retrouve broyé par ceux là même qui l'ont hissé au plus haut. La chute sera vertigineuse et les valeurs prônées par une société en décadence bafouée.
      L'auteur, Denis Jeambar, nous dresse un très beau et très sombre portrait d'un homme en errance. Il nous raconte une histoire dans l'histoire et dépeint une société qui brûle ses derniers feux.
      Un roman poignant et prenant, les récits des personnages comme celui de Harvey écrit à la première personne, donne une véracité glaçante au récit.
     Mara, la petite fille aimante de William reprend le récit et devient la narratrice et le témoin.
     Il est question de politique, de société, de transmission et d'amour aussi. Les références musicales sont teintées de douce nostalgie et c'est toujours intéressant quand se glisse dans un roman une réflexion sur l'impact de la littérature et de l'écriture.
     Denis Jeambar est un journaliste politique, il a fait de son livre une fiction très actuelle qui donne aux lecteurs matière à introspection.
Denis Jeambar - Où cours-tu William ? Editions Calmann Levy - Parution 16 Août 2017 - 379 Pages - 14.99 €


Aucun commentaire: