Non, je n’oublierai jamais la baie de Rio

La couleur du ciel le long du Corcovado

La Rua Madureira, la rue que tu habitais

Je n’oublierai pas pourtant je n’y suis jamais allé



dimanche 4 janvier 2009

Au lecteur précoce, les dernières nouvelles 2008

Le petit dernier de l'année 2008 a été un livre de Claude-Pujade Renaud "Au lecteur précoce". Aimant la lecture, j'aime ce titre. 14 récits sont rassemblés dans ce livre, le dernier donne le titre à ce recueil, assez émouvant de cette recherche du bonheur. Description de petits riens, moments sans importance où le destin bascule parfois, hésite souvent. Le fil conducteur de ces histoires est l'enfance mal vécue où les mots n'avaient pas la même signification dans la tête que dans le corps. Un mal être où parfois il suffirait de presque rien pour être aussi heureux pour de vrai. Les héros de ces nouvelles sont dans la vie tout en frôlant l'à côté, ils sont heureux même si un manque est là. Quel manque d'ailleurs ? Ils gardent la nostalgie de cette vie qui s'est écoulée doucement, qu'ils n'ont pas osé ou voulu retenir. Ces récits nous pincent le cœur, et nous sommes partagés entre regrets, errances, doutes et folies. Très belle façon de dire, que oui nous pouvons être heureux mais ce serait bien si… et alors arrive la petite chose qui fait que oui la vie est quand même belle quand on peut dire "je me souviens" et donner aux mots la même importance pour tout le monde. Claude Pujade-Renaud utilise une écriture fine, déliée, fluide pour s'insinuer dans les corps et les âmes. Rien ne lui échappe et pourtant tout file. Ses descriptions de la Normandie sont aussi belles et nostalgiques que la quête de ses personnages ordinaires.

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Bonne Année, Ma!
Contente de te savoir de retour!

Bisous, Sam.

Ma a dit…

merci beaucoup
à toi aussi une très bonne année
bisous