Un homme sous un porche s'abritait
Et il a crié ton nom Barbara

Et tu as couru vers lui sous la pluie
Ruisselante, ravie épanouie

Et tu t'es jetée dans ses bras
Rappelle-toi cela Barbara...




mardi 23 décembre 2008

Sea, sex and sun.....

Je viens de terminer avec une certaine tension le dernier livre de Laura Kasischke, "La couronne verte". Découverte d'un auteur, découverte d'une écriture et d'une ambiance. Trois nénettes américaines sacrifient au rituel immuable de leur pays : les vacances de printemps !! Elles finissent le lycée et deviennent des grandes ! Alors voilà, elles ne sont jamais sorties de chez elles, elles ont en tête les recommandations de Papa et Maman et le monde en dehors de l'Amérique ne peut qu'être exotique. Donc direction Cancun, plage, soleil et flirts. Mais le Mexique n'est pas l'Amérique et l'exotisme n'est pas vraiment au rendez vous. Avec une description de paysages à couper le souffle, l'histoire se mêle lancinante, dangereuse et attirante. Le danger ne vient pas toujours des clichés que l'éducation nous a servis. Et cette jeunesse américaine nourrie de hamburgers et ne connaissant du monde qu'un exotisme complétement erroné, va payer cher son ignorance. L'auteur nous renvoie à ces jeunes américains ignorant tout de la vie, s'en allant faire la guerre en Irak pays dont ils ne connaissent rien, ceux là même capables de violer de jeunes filles venues juste faire la fête sur une plage. Pour connaître le monde il faut sortir de chez soi, aller vers les autres, découvrir sans cesse découvrir et ne pas se fier aux apparences. Sur fond de parcours initiatique, l'auteur dans une écriture d'une grande finesse, fait parler à tour de rôle Michelle et Anne et nous entraîne dans la jungle abritant les ruines Chichen Itz. Mort et renaissance, à lire absolument.

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Je risque de faire un peu hors-sujet, mais le Mexique fait partie également de mes centres d'intérêts.

J'ai été introduite à la culture mexicaine par le biais du Serpent à Plumes, Quetzalcoatl, et depuis, cela ne s'est jamais démenti.

J'ai eu le coup de foudre pour Chichen Itza, aprés en avoir vu des photos, je trouve cette ancienne cité maya-toltéque trés fascinante, qu'ele doit renfermer bien des secrets, ne demandant qu'à être découverts.

Pour revenir au sujet du livre, c'est un rappel brutal à la réalité, qu'il faut sortir, voyager, aller vers l'autre, sans en avoir des idées reçues ou des clichés. Car dés que l'on a des idées reçues ou des clichés sur un peuple et sa culture, c'est fini. C'est la voie ouverte aux conflits de toutes sortes. Nous l'avons encore vu récemment à la télévision. C'est, hélas, une autre façette de l'étendue de la bêtise humaine, que seuls l'amour et l'ouverture d'esprit que l'on doit à l'autre, peut renverser. Une chose que l'humanité se doit d'apprendre et réapprendre à l'infini, jusqu'à ce que le message soit enfin compris de tous.

Bisous, A bientôt,

Ta Petite Sam.