Un homme sous un porche s'abritait
Et il a crié ton nom Barbara

Et tu as couru vers lui sous la pluie
Ruisselante, ravie épanouie

Et tu t'es jetée dans ses bras
Rappelle-toi cela Barbara...




mardi 15 juin 2010

Hubert SELBY Jr : Le démon

Ecrit en 1976, le livre de Selby nous montre la puissance de l'écriture de cet auteur américain disparu en 2004. Selon lui : "La vie est une salope, mais c'est la seule qu'on ait..." On peut déjà imaginer son univers.
Avec Harry, prénom déjà donné à ses héros précédents, Selby nous montre encore une nouvelle facette de l'homme, cette fois c'est le démon qui sommeille en lui.
Harry est sympathique, jeune cadre dynamique il incarne le rêve américain. Il est choyé par sa famille, il est beau et séduire les femmes mariées lui apporte une grande satisfaction. Il jouit de la vie et quand il ne se sent pas bien il trouve un exutoire dans le sexe. Ensuite il peut penser à son travail.
Le lecteur plonge dans l'âme noire de Harry et ses pulsions autodestructrices. Petit à petit on sent Harry possédé par une force contre laquelle il essaie de lutter. Selby nous peint alors des réunions ou vacances familiales tout à fait extraordinaires avec une vie bien réglée dans une société faite pour la réussite. Mais le démon est là.
Selby ne nous épargne rien de la progression de cette violente obsession au sexe, à la mort. Le mal est plus profond, Harry est malade et il n'y a pas de remède, pas de salut. Jusqu'au bout il recherchera l'exaltation, dans le sexe, le crime, le sordide jusqu'au chaos final. L'analyse psychologique de Harry devient fascinante, la double personnalité ressort dans des dialogues hallucinés où même Harry ne sait plus qui il est.
L'écriture est violente, crue à la limite du soutenable tant les scènes décrites prennent aux tripes. Selby aussi va au bout de lui-même avec talent pour décortiquer le mal.
Même si le lecteur vacille entre répulsion et attirance, il n'en reste pas moins un roman d'une grande maîtrise.


Aucun commentaire: