Un homme sous un porche s'abritait
Et il a crié ton nom Barbara

Et tu as couru vers lui sous la pluie
Ruisselante, ravie épanouie

Et tu t'es jetée dans ses bras
Rappelle-toi cela Barbara...




dimanche 9 janvier 2011

Mark Behr : L'odeur des pommes

Mark Behr nous raconte l'histoire de Marnus Erasmus, 10 ans, dans l'Afrique du Sud des années 1970. L'auteur alterne la période de Marnus enfant, avec de longs monologues de lui à 20 ans, pendant la guerre.
Le récit commence tout doucement, comme un récit d'enfant sur sa vie, ses parents, ses jeux, son meilleur copain. Nous sommes dans une vraie famille d'Afrikaners. Son père est le plus jeune général de l'armée et sa mère a abandonné une carrière de musicienne à son mariage.
Sûrs de leurs droits et de leur suprématie, ils assènent tout au long du roman leur idéologie raciste sous couvert de pratique religieuse. Des siècles d'éducation prônant un racisme pur et dur, mettant en avant une morale religieuse hypocrite, défendant des idées que le régime de l'Apartheid a poussé à son paroxysme. La société sud-africaine est bien décrite à travers les grandes phrases sentencieuses de cette famille remplie de certitudes sur sa légitimité.
Par le regard de Marnus,
nous
voyons cette famille se briser sous le poids d'un évènement dramatique.
Marnus vénère et admire son père et croit dans ses idées. Quand un jour témoin d'une scène d'une violence inouïe il comprendra que son père cachait une part d'ombre, il ne l'admettra pas et n'en parlera pas.
Pour Marnus, complice malgré lui, rien ne sera comme avant et brisé au fond de lui, quand il sera à la guerre ce sont les idées de son père qu'il emportera.
"Quand tous ces Noirs et ces Coloured vont se mettre à étudier, les choses ne vont plus être aussi faciles que maintenant."
C'est un livre choc, un livre d'une écriture forte qui ébranle par ce regard sans concession et sans critique porté sur une société qui se délite.


1 commentaire:

jocelyne a dit…

je viens de finir ce livre et je suis bouleversée. j'aimais bien la façon dont ce petit garçon racontait son quotidien, l'alternance avec sa vie d'adulte rompant la succession des jours! et puis, le choc! Il reste à connaître les relations entre les deux amis après cela!