Non, je n’oublierai jamais la baie de Rio

La couleur du ciel le long du Corcovado

La Rua Madureira, la rue que tu habitais

Je n’oublierai pas pourtant je n’y suis jamais allé



jeudi 30 décembre 2010

Philip Roth : Patrimoine, une histoire vraie

Dans ce livre Philip Roth rend un hommage vibrant et sincère à son père Hermann, disparu en 1989.
Nous suivons la fin de vie de cet homme, depuis le diagnostic de sa tumeur au cerveau à son décès à l'hôpital. Nous assistons à la dégradation physique d'un homme. Il livre son dernier combat en refusant la vieillesse et la maladie. Son fils l'accompagnera, deviendra le parent et s'occupera de lui jusqu'au bout.
C'est dur, les détails pénibles et pourtant le lecteur retrouve dans ce court texte, les thèmes chers à Philip Roth. La vieillesse, la maladie, la mort, l'amour, l'humour juif font partie du manège littéraire de cet auteur.
L'écriture est magnifique. Philip Roth se dévoile avec beaucoup de sensibilité, sans atermoiement, et fait son travail de deuil en écrivant un très beau témoignage d'amour filial.
Philip Roth, écrivain hors norme, nous offre ici un texte intime d'une grande puissance.

Aucun commentaire: