Un homme sous un porche s'abritait
Et il a crié ton nom Barbara

Et tu as couru vers lui sous la pluie
Ruisselante, ravie épanouie

Et tu t'es jetée dans ses bras
Rappelle-toi cela Barbara...




dimanche 21 septembre 2014

Larry Brown : Joe

     Larry Brown, disparu en 2004, nous offre ici un grand roman du sud, brûlant de misère humaine et de délivrance, de violence et de beauté.
     L'auteur connaissait si bien le Mississippi,  ses forêts et son fleuve et ses villes paumées où la bière fraîche est un objet de convoitise démesurée.
     C'est l'histoire de Joe, homme à femmes, solitaire absolu, mauvais mari et mauvais père, alcoolique souvent mais aussi assoiffé de justice.
     Sa rencontre avec Gary, jeune garçon analphabète de 15 ans maltraité par son père, sera pour lui l'occasion de s'ouvrir à nouveau à l'humanité.
     En le recrutant pour "empoisonner" les arbres de la région, Joe décide de l'aider à se prendre en charge malgré toutes les difficultés abominables subies.
     L'écriture de Brown, se fait âpre pour décrire la famille de Gary. Le père, un homme alcoolique et violent, indifférent primaire à sa femme et ses enfants, répugnant de saleté qui évolue dans un monde sans foi ni loi.
   La mère, d'une soumission qui frôle  la folie la plus morbide, se retrouve acculée, impuissante face à la violence crasse de son mari.
     Des personnages en rupture de vie, oubliés de la société et parce que le monde est trop vaste pour eux et qu'il ne leur a rien apporté, ils l'ont réduit à leur façon et hantent ainsi la conscience de l'Amérique depuis sa création.
     Dans un style net et précis, l'auteur nous raconte un quotidien cruel et dépeint avec un froid réalisme les virées sur le bitume chauffés par le soleil, la recherche de travail pour quelques dollars et l'oubli dans l'alcool.
     Encore une fois pour notre plus grand plaisir nous écoutons cette voix du sud, celle de Brown, évoquer des histoires simples où la réflexion est profonde.
      Si l'humour parvient à illuminer certains passages, le livre reste noir, violent et amer.
     A noter pour les amateurs de Larry Brown, nous croisons dans cette histoire, Fay, la jeune sœur de Gary, qui fuit un jour sa famille pour ne plus revenir. Vous pouvez la retrouver et suivre son itinéraire perdu dans le livre "Fay" écrit par l'auteur.
     
     

2 commentaires:

Jo a dit…

Difficile de faire une "analyse" de ce livre, il est tellement foisonnant!
Le style, d'abord : de l'eau de source, limpide malgré la noirceur du roman.
L'histoire : noire, noire, noire... Avec, parfois, une lueur d'espoir. Mais prenante, tellement prenante qu'on ne lâche pas le bouquin avant le mot "fin".
Une "croisière" haletante dans un monde bien triste!
A ne pas lire si on est dépressif.

Jo a dit…

comme d'hab, j'ai livré mon commentaire avant de lire le tien (pour ne pas être influencée). Oui, j'aimerais connaître les aventures de Fay, même si je me doute que ce n'est pas beaucoup plus rose que celles de son frère. Encore que cela est bien fichu d'être pire!!!
Je retournerais donc dans ce Mississipi qui paraît pourtant sacrément inhospitalier.