Un homme sous un porche s'abritait
Et il a crié ton nom Barbara

Et tu as couru vers lui sous la pluie
Ruisselante, ravie épanouie

Et tu t'es jetée dans ses bras
Rappelle-toi cela Barbara...




lundi 6 avril 2015

Chimamanda Ngozi Adichie : Americanah

     Chimamanda Ngozi Adichie nous régale avec les aventures d'une jeune femme nigérianne, Ifemelu. Tout au long de ce roman dense et époustouflant, ce prénom résonne comme une note envoûtante. Le temps se pose quand on le prononce.
     Ifemelu c'est toute l'Afrique contenue dans ces sonorités tout à fait féminines.
     Du Nigéria qu'elle quitte à la fin de sa scolarité aux USA où elle se rend pour continuer ses études, nous la suivons essayer de réaliser son rêve de réussite.
    Entre passé et  présent,  regret et nostalgie, la magie fonctionne et nous sommes sous le charme de cette jeune femme remplie d'espoir et et de fantaisie.
     Ifemelu laisse au Nigéria son amour d'enfance, Obinze, retardé par des tracasseries administratives.
    Arrivée en Amérique, elle prend conscience pour la première fois qu'elle est noire. Africaine dans un pays réservé aux blancs, elle découvre le racisme, les différences culturelles, les noirs d'Amérique et toutes les nuances de la désillusion.
     Malgré le soutien de la famille installée là-bas, elle est confrontée à toutes sortes d'humiliation et de difficultés avant de trouver un travail.
     Elle livre vraiment ses pensées et devient célèbre en créant un blog où elle notera ses observations sur les noirs américains. Dans de courts billets brillants et efficaces, elle se lâche et interroge sur les préjugés, l'appartenance à un groupe, la reconnaissance dans une société impitoyable.
    Quand elle décide de rentrer au pays, 15 ans plus tard, c'est naturellement vers Obinze que vont ses pensées. Pour ceux restés au pays, elle est une Americanah, une femme entre deux cultures.
     Il se sont tellement aimés que les expériences vécues séparément les soudent encore plus fort.
     C'est un livre extraordinaire.
     D'abord il est rempli de couleurs, d'idées de coiffure (si si des tresses, des nattes, des boucles, du lissage....) et surtout c'est une étude  engagée et intelligente sur ce que l'on est vraiment et sur cette difficulté de s'accepter et d'accepter l'autre.
      Mais c'est aussi une très belle histoire d'amour, on ne peut vraiment pas lâcher le livre, parce que l'auteur nous fait connaître la fin......qu'à la fin.
      Vraiment un livre à lire. Superbe, farfelu et profond.
Chimamanda Ngozi Adichie - Americanah - Editions Gallimard - 528 pages -  24.50 Euros

1 commentaire:

Marie-Claude Rioux a dit…

Il est presque parfait, ce roman. J'en garde d'excellents souvenirs.
http://hopsouslacouette.blogspot.ca/2015/03/americanah-devenir-noire-en-amerique.html