Un homme sous un porche s'abritait
Et il a crié ton nom Barbara

Et tu as couru vers lui sous la pluie
Ruisselante, ravie épanouie

Et tu t'es jetée dans ses bras
Rappelle-toi cela Barbara...




vendredi 3 avril 2015

Francesca Melandri : Plus haut que la mer

     Francesca Melandri nous raconte avec beaucoup de sensibilité et de délicatesse, l'histoire de trois destins réunis dans une parenthèse nocturne où chacun va trouver dans cette nuit particulière le calme et le réconfort à une vie bousculée.
     Nous sommes en 1979 et l''talie,meurtrie, panse ses blessures post-révolutionnaires.
     Dans un pénitencier de haute sécurité situé sur une île face à la Sicile, les visites se font en empruntant le bateau-navette du centre.
Paolo est venu rendre visite à son fils, membre des fameuses Brigades Rouges qui ont ensanglanté le pays. 
     Au nom d'un idéal de liberté et de justice sociale, il revendique encore les enlèvements et les meurtres sauvages qui ont été commis.
     Luisa, agricultrice, prend aussi le bateau pour voir son mari détenu aussi à la prison.
      Violent et alcoolique, il a tué un homme un jour de beuverie. Tuant ensuite un gardien, il se retrouve en haute sécurité sur l'île.
     Pierfrancesco, lui est gardien et vit sur l'île. Depuis quelque temps, la lassiture s'empare de lui devant cette violence contenue. De gardien appliquant la loi, il se sent devenir bourreau.
     Un soir que le mistral souffle particulièrement fort, la voiture, les ramenant au bateau du retour, a un accident.
     Hébergés et accueillis par Perfrancesco et sa femme, Paolo et Luisa vont passer une nuit à parler de leur solitude, de l'incompréhension dans laquelle toute cette violence les a plongés.
     Comment peut on encore aimer et comprendre son enfant quand il a commis les pires crimes ?
     Et comment une femme seule peut s'en sortir et accepter de rendre visite à un homme qui l'a terrorisée à l'extérieur ?
     Dans ce huis-clos, la nuit va briller d'une grande intensité pour ces personnages remplis de grande solitude.
     Ce n'est pas un livre sur les attentats, les revendications mais sur l'être humain quand la vie bouscule et frappe fort.
      Très doucement, quelque chose arrive qui va les soulager d'un fardeau trop longtemps porté.
      Le père,  en dépit de tout aime son fils, et il en prendra conscience douloureusement et Luisa abordera des rives plus calmes.
      Un geste esquissé, un murmure et la vie continue.
Francesca Melandri - Plus haut que la mer - Editions Gallimard -  208 pages - 17.90 Euros
   

Aucun commentaire: