Un homme sous un porche s'abritait
Et il a crié ton nom Barbara

Et tu as couru vers lui sous la pluie
Ruisselante, ravie épanouie

Et tu t'es jetée dans ses bras
Rappelle-toi cela Barbara...




vendredi 9 octobre 2015

Alexandre Seurat : La Maladroite

Alexandre Seurat s'empare d'un fait divers effroyable, celui du calvaire d'une petite fille de 8 ans, enfant maltraitée et battue à mort par ses parents. Elle s'appelait Marina, elle est morte en 2009 sans  que rien ni personne vienne  adoucir un seul jour de sa très courte existence.
Un premier roman très fort et très émouvant où l'auteur donne à cette petite fille martyre, le prénom d'une princesse sans étoile, d'une princesse sans royaume, Diana.
Le livre s'ouvre sur la disparation de Diana, 8 ans et de la description de la petite fille le jour de son enlèvement. Très précise, pour une fillette absente depuis longtemps.
Tout au long de ce court récit des  personnes qui ont connu l'enfant témoignent et racontent, comment elle était et ce qui a pu arriver.
De la grand-mère qui n'avait plus de nouvelles aux institutrices qui remarquaient et notaient ses dégradations physiques en passant par les services sociaux et les gendarmes, les témoignages se succèdent et les blancs et les silences font mal.
Effroi, parce que tout le monde savait et qu'il fallait peut de choses pour la sauver : une administration moins lourde et moins bornée, une action plus conséquente des acteurs sociaux et une urgence que personne n'a donné à cette affaire.
Effroi parce que nous voyons nous aussi les bleus sur le corps, les doigts tordus, la démarche en canard, et le regard de cette petite fille perdue.
Le style se maintient dans une distance ne permettant ni pathos, ni voyeurisme et ça c'est bien.
L'auteur a choisi certainement de ne montrer aucun sentiment extérieur et donne une version très clinique et administrative en enchaînant les récits comme on lirait un procès-verbal.
Il restera une fois le livre l'image de cette petite fille pas comme les autres, la maladroite comme disait ses parents car elle se cognait partout, une enfant martyre et un regard auquel personne n'a répondu.
Et une  question se pose lancinante : que fait-on actuellement face à une situation d'enfance maltraitée ?
Alexandre Seurat - La maladroite - Editions du Rouergue la Brune - 124 pages - 13.80 Euros


Aucun commentaire: