Un homme sous un porche s'abritait
Et il a crié ton nom Barbara

Et tu as couru vers lui sous la pluie
Ruisselante, ravie épanouie

Et tu t'es jetée dans ses bras
Rappelle-toi cela Barbara...




samedi 3 octobre 2015

Toni Morrison : Délivrances

     "Délivrances" est le 11ème roman de Toni Morrison,  auteur remarquable et Prix Nobel de la Littérature en 1993. A la différence des autres romans celui-ci est ancré dans une Amérique contemporaine. 
     L'auteur évoque ici, avec un regard triste et profondément pessimiste, les violences faites à l'enfance, la négligence perverse des adultes trop égoïstes pour comprendre  et les failles irrémédiables que de tels comportements entraînent. 
      Sur fond de racisme et de discrimination, elle brosse le portrait d'une Amérique au  prise avec ses démons de toujours.
     A sa naissance Lula-Ann est beaucoup trop noire, trop sombre. Pour ses parents, mulâtres au teint très clair, c'est un outrage, une catastrophe. Le père quitte le foyer et la mère sera dans l'incapacité de donner le moindre amour à sa fille.        Sa couleur de  peau lui renvoie le plus profond dégoût. La douleur de la peau trop noire.
     Adulte, Lula-Ann est devenue Bride, une très belle femme à la peau superbement sombre.
     Quand son amoureux, Booker la quitte en lui faisant comprendre qu'elle n'est pas la femme qu'il veut, Bride se sent moralement et physiquement anéantie. Le passé revient la bousculer et elle se lancera sur les routes de sa vérité en quittant pour un temps son travail.
     Des délivrances, il y en aura pour elle la petite fille qui a tout fait, y compris une accusation terrible pour sentir la main de sa mère toucher sa peau, pour Booker qui pansera ses blessures et fera le deuil de son frère victime de la folie des adultes. Délivrance du mensonge pour permettre de continuer un peu moins mal qu'avant.
     Beaucoup d'enfants habitent ce roman, enfants meurtris, enlevés, violés, pas aimés, blancs et noirs, vivant ou pas.
     Toni Morrison martèle les douleurs, crie les innocences bafouées, revendique la couleur de peau et avec audace et sensibilité fait de ses romans un hymne à la mémoire des Noirs.
     Dans un récit à l'écriture épurée, Toni Morrison mêle le fantastique comme toujours et c'est un plaisir. Il rend la réflexion plus profonde, et montre combien l'oubli et le pardon sont difficiles.
     C'est l'histoire d'un beau couple aussi, celui de Bride et Bokker qui balaie les mensonges pour sortir des non-dits et qui porte en eux désormais un espoir lumineux.
     A lire parce que Toni Morrison possède une sensibilité unique.
Toni Morrison - Délivrances - traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Christine Laferrière -Editions Christian Bourgois - 200 pages - 18 Euros 


Aucun commentaire: