Un homme sous un porche s'abritait
Et il a crié ton nom Barbara

Et tu as couru vers lui sous la pluie
Ruisselante, ravie épanouie

Et tu t'es jetée dans ses bras
Rappelle-toi cela Barbara...




mercredi 28 octobre 2015

Larry Brown : Père et fils

     Larry Brown est un écrivain américain du Mississipi, disparu en 2004. Ce roman "Père et fils" montre combien il était attaché au Sud et savait décrire des personnages cabossés par la vie tout en exprimant un grande humanité.
     Il sait analyser avec simplicité et efficacité la réalité et donne à ces personnages l'humanité qui leur est refusée. 
     Dans une petite ville tranquille du Mississipi, Glen est de retour chez lui. Il a passé trois ans en prison pour avoir écrasé un enfant alors qu'il était ivre. 
     C'est un homme rempli de haine et de violence qui monte dans la voiture de Puppy, son frère qui est venu le chercher. Sa mère est morte quand il était en prison, et il en veut à son frère et son père, Virgil de ne pas avoir posé une pierre tombale.
     De vieilles histoires  aussi resurgissent, avec le barman violent du coin et puis le shérif qui s'occupe un peu trop de sa petite amie, son père qui a toujours trompé sa mère. Rien ne vient apaiser l'état d'esprit de Glen y compris son fils qu'il refuse de connaître.
     C'est dans ce coin du Mississipi où tout semble d'apparence calme que deux meurtres sont commis. La difficulté à trouver les coupables amène Glen à régler ses comptes avec le passé.
     C'est un roman très fort tout en nuances, violence et lenteur, beauté et outrages où les personnages ont des secrets enfouis dans un passé commun et qui n'arrivent pas à se reconstruire.
     Ils trimballent avec eux des vies ambiguës et pas très brillantes dont les anciens démons viennent encore hanter leur quotidien.
     L'auteur nous dépeint la vie dans un Sud aux relents de ségrégation et où les hommes et les femmes subissent un monde en pleine agonie. Des portraits de personnages saisis dans leur caricature mais que l'auteur a rendu magnifiques.
     C'est un texte très saisissant et percutant, un roman noir à l'écriture serrée et percutante. De la grande littérature.
Larry Brown - Père et fils - Editions Gallmeister - 416 Pages - 11 Euros
     

4 commentaires:

Marie-Claude Rioux a dit…

Un beau billet que voilà!
J'ignorai que Gallmeister l'avait publié.
Il se trouve dans ma PAL, publié chez Gallimard.
Très hâte de m'y mettre.

marie rossi a dit…

Merci Marie-Claude,
Il est vraiment très bon
Tu ne seras pas déçue
Merci pour ton mot

Jo a dit…

merci, Marie.
Une fois de plus, Larry Brown ne m'a pas déçue. Et pourtant, quelle noirceur, quelle détresse, quelle violence! Mais aussi, quelle douceur, quel amour! Enfin, comme toujours, quelle ambiance! C'est un voyage dans une Amérique où je n'ai vraiment pas envie de me promener : trop aride, trop désabusée, trop rigide; mais en même temps si attachante par cette fragilité ambiante et cette solidarité.
Et que dire des héros si terriblement humains en proie à leurs démons (alcoolisme, non-dits, traumatismes multiples, désenchantement).
Et puis, quelle écriture magnifique! Une floraison de détails, un rythme changeant selon l'action (ou la non action), des paysages de film avec les sensations climatiques si bien restituées que j'ai transpiré, j'ai tremblé sous l'orage, etc..
Enfin une mention très bien au traducteur pour son travail sans lequel le talent de l'auteur n'aurait pu être restitué.

Maintenant; je lis ton commentaire pour confronter nos avis.

Marie a dit…

merci Jo
je savais que tu allais aimer !