Un homme sous un porche s'abritait
Et il a crié ton nom Barbara

Et tu as couru vers lui sous la pluie
Ruisselante, ravie épanouie

Et tu t'es jetée dans ses bras
Rappelle-toi cela Barbara...




mercredi 9 mars 2016

Louise Erdrich : Le pique-nique des orphelins

     Louise Erdrich est la voix de la culture et de la littérature amérindienne, tout comme Toni Morrison l'est pour la culture afro-américaine.
     Porte parole et auteure reconnue, Louise Erdrich défend et met en lumière la vie et les destins de ces indiens d'Amérique dont est issue sa mère et explore toujours les conflits entre indiens et blancs dans ses romans.
     Aujourd'hui la collection Terres d'Amérique d'Albin Michel, nous offre une nouvelle traduction pour ce deuxième roman de l'auteur paru en 1986. Une réédition de grande qualité  qui nous permet de découvrir encore une fois cette grande auteure.
     L'histoire débute à Minneapolis dans les années 30 avec une chronique familiale de plus de 40 ans à travers les destins épiques de trois orphelins et par les voix de personnages très particuliers qui se font écho dans le récit.
     En 1932 après la grande crise, une femme Adélaïde, se retrouve seule à la rue avec ses trois enfants. Son amant et père de ses enfants, vient de mourir. Il était marié et a toujours entretenu cette double vie.
     S'abandonnant à un coup de tête, elle abandonne sa progéniture dont le dernier est un bébé, lors d'une fête foraine pour suivre un bel aviateur.
     C'est sur un douloureux et dramatique abandon que va se nouer une intrigue remplie de secret toute particulière et qui nous tient en haleine pendant tout le livre.
     Mary et Karl les deux aînés vont voir leur chemin se séparer. Le bébé est enlevé et adopté par un couple en manque d'enfant.
     Mary retrouve sa famille à Argus et tiendra la boucherie de sa tante maternelle, Karl continuera seul et affrontera un univers où l'amour de sa mère sera pour lui une perpétuelle douleur.
     Trois enfants au prise avec le monde, trois chemins qui ne veulent ou ne peuvent plus se croiser.
Sur trois générations, les personnages de cette fresque familiale avancent sur un fil, entre folie et sagesse, entre liberté et carcan.
     Nous traversons aussi d'une manière très inattendue, la vie de ces personnages sur plusieurs époques dans une atmosphère typiquement américaine.
     Loin des clichés, Louise Erdrich nous fournit un roman fouillé où l'amour est âpre presque animal et où les êtres ne sont pas forcément sympathiques mais cachent de douloureuses fêlures et des secrets envahissants.
     A lire ou relire. En 1986, le livre paraissait sous le titre "La branche cassée".
Louise Erdrich - Le pique-nique des orphelins - Editions Albin Michel - Traduit de l'américain par Isabelle Reinbarez - 467 Pages - 24 Euros



Aucun commentaire: