Un homme sous un porche s'abritait
Et il a crié ton nom Barbara

Et tu as couru vers lui sous la pluie
Ruisselante, ravie épanouie

Et tu t'es jetée dans ses bras
Rappelle-toi cela Barbara...




vendredi 31 mars 2017

Clara Magnani: Joie

     Gigi, 70 ans, cinéaste italien engagé et reconnu meurt d'une crise cardiaque sur sa terrasse à Rome. En rangeant ses affaires sa fille, Elvira découvre un manuscrit inachevé, elle pense alors à un scénario, mais elle se rend compte avec surprise que c'est le début d'un livre. Son père y raconte sa rencontre 4 ans plus tôt avec Clara, une femme 20 ans plus jeune que lui et sa passion pour elle.
     Ce livre devait être écrit à quatre mains dans un hommage rendu à leur amour mature et secret.
Les amants sont mariés et ont des enfants, ils se rencontrent pour le travail, leur emplois du temps respectifs leur laissent la possibilité de se retrouver quand ils veulent, très souvent.
     Ni l'un ni l'autre ne souhaite quitter son conjoint et lui faire de peine. Chacun retourne dans son foyer sans aucune difficulté, sans nuire à l'harmonie du couple légitime.
     Le livre est construit en trois parties et explique la joie de vivre une passion adultère sans contrainte, morale ou financière, ni remords, menée uniquement par le désir.
     La première partie est consacrée à Elvira qui découvre la double vie de son père, entre étonnement et curiosité, elle décidera de faire la connaissance du dernier amour caché de son père, Clara.
     Ensuite Elvira entreprend la lecture du livre écrit par son père, et la plume y est vive et passionnée.
     La dernière partie donne la voie à Clara, qui raconte et pontifie sur ce bel amour caché. Elle donne presque des leçons, je l'ai trouvé moins intense.
     Une drôle d'impression ressentie à la lecture de ce bref roman. Tout d'abord beaucoup de culture étalée même si c'est intéressant on en arrive à un monologue et puis cette histoire d'amour si belle et si cachée m'a ennuyée.
     Rien à dire sur l'auteure qui porte le même nom que son héroïne, on ne sait rien d'elle ou de lui !
     Il n'en ressort rien de ce livre lisse, sinon l'envie de se promener à Rome encore et toujours et ça c'est pas mal du tout.
Clara Magnani - Joie - Editions Sabine Wespieser - 180 Pages - 17 €

Aucun commentaire: