Un homme sous un porche s'abritait
Et il a crié ton nom Barbara

Et tu as couru vers lui sous la pluie
Ruisselante, ravie épanouie

Et tu t'es jetée dans ses bras
Rappelle-toi cela Barbara...




mercredi 4 février 2009

La trahison de Thomas Spencer

Le dernier Philippe Besson...je l'aime déjà. C'est vrai j'ai un faible (grand) pour cet écrivain qui sait si bien décrire les dérives et fêlures , la mort, l'absence des êtres aimés. Il intrigue et dérange souvent mais c'est normal pour un écrivain.
Donc voilà le dernier Philippe Besson nous raconte l'histoire d'une amitié très forte, trop forte entre deux garçons nés le même jour, Paul et Thomas et qui explosera à l'arrivée d'une troisième, Claire. Un triangle amoureux. On assiste à l'adolescence et ses éternelles questions, le jeunesse qui file, l'amitié, l'amour, les serments et la trahison. Bon ça, on s'y attend peut être, un peu trop même. Mais ce qui est gênant, c'est l'envie qu'a eue P Besson de vouloir faire de ce roman un roman purement américain. Sur fond de Mississipi brûlé par le soleil, il va de cliché en cliché nous décrire une américaine d'une platitude extrême. On a l'impression de lire "l'Amérique en 10 leçons, rêves et angoisses" . De Kennedy à Marylin en passant par Martin Luther King et le premier pas sur la lune, on ne loupe pas non plus, la guerre du Vietnam et la grandeur de ce pays qui malgré tout est malheureux d'être si grand et si fort et pourtant quand même si gentil de s'inquiéter du monde et de vouloir le sauver !! ouf !!! c'est trop.
Je me suis ennuyée avec ce livre,,
trop plat, trop prévisible, trop superficiel.
Non il faut laisser aux auteurs talentueux américains l'écriture de romans à la yankee, ils le font très bien.
Quant au trio, il m'a fatiguée rapidement, et Thomas Spencer , Paul et Claire sont de pauvres américains avec de vrais soucis eux, ils vivent dans le pays le plus fort du monde ça ils le savent mais il va mal alors ils vont mal aussi. Oh là là ...
J'attends le prochain Philippe Besson.

3 commentaires:

Anonyme a dit…

C'est bien la deuxiéme fois qu'un livre te laisse sur ta faim, Ma. L'Amérique des clichés, je l'ai eu avant mes études aux States, et plus eu du tout au retour de celles-ci. J'espéres trés bientôt revoir l'Amérique que j'ai aimé à travers l'administration Obama.

Es-tu intéressée par le Japon? Depuis que j'y suis allée, il me manque terriblement. Viviane Moore a répondu à ce désir de ne pas couper le lien avec son livre: "made In Japan". C'est un recueil de 22 histoires, je suis dessus depuis hier!

Bisous,

Sam.

Anonyme a dit…

C'est bien la deuxiéme fois qu'un livre te laisse sur ta faim, Ma. L'Amérique des clichés, je l'ai eu avant mes études aux States, et plus eu du tout au retour de celles-ci. J'espéres trés bientôt revoir l'Amérique que j'ai aimé à travers l'administration Obama.

Es-tu intéressée par le Japon? Depuis que j'y suis allée, il me manque terriblement. Viviane Moore a répondu à ce désir de ne pas couper le lien avec son livre: "made In Japan". C'est un recueil de 22 histoires, je suis dessus depuis hier!

Bisous,

Sam.

Jaô-Paô a dit…

Suis d'accord avec ce commentaire. L'arrière-plan américain ne me convainc pas.
Quant à l'intrigue, le récit démarre bien, mais le dénouement déçoit.
Heureusement, le style vigoureux, alerte maintient à lui seul l'intérêt.
JP