Un homme sous un porche s'abritait
Et il a crié ton nom Barbara

Et tu as couru vers lui sous la pluie
Ruisselante, ravie épanouie

Et tu t'es jetée dans ses bras
Rappelle-toi cela Barbara...




dimanche 7 juin 2009

Nathalie Gendreau : La peau d'Anna

Deuxième livre de cet auteur et premier que je lis. Le sujet est assez lourd puisqu'il évoque les derniers moments d'un homme atteint par la maladie d'Alzheimer. Il n'a pas revu sa fille depuis plus de 10 ans et voudrait maintenant lui parler, se raconter avant de tout oublier. Atmosphère poignante que l'on imagine lourde de secrets qui vont enfin être dévoilés.
Des secrets, il y en a beaucoup, et l'on comprend qu' Anna, la fille, ait eu autant de mal à vivre et même à survivre avec un tel passé familial.
L'écriture est pesante de détails souvent crus, parfois inutiles. Les secrets de famille font l'objet de non dits sinon ils ne sont plus des secrets. Mais pourquoi vouloir cumuler le mal et nous faire subir à chaque page presqu'à chaque ligne une telle noirceur dans chaque rebondissement ? L'inceste, le viol, la perversion, les cauchemars nous engluent pendant la lecture.
L'atmosphère ne s'allège jamais même à la fin où Anna va enfin pouvoir vivre et nous respirer par la même occasion.
Tout absolument tout est arrivé à Anna.
Rien ne peut être ajouté.

Aucun commentaire: