Un homme sous un porche s'abritait
Et il a crié ton nom Barbara

Et tu as couru vers lui sous la pluie
Ruisselante, ravie épanouie

Et tu t'es jetée dans ses bras
Rappelle-toi cela Barbara...




mardi 4 août 2009

Paul Auster : Le voyage d'Anna Blume

Anna Blume, 19 ans, part à la recherche de son frère, journaliste dont elle est sans nouvelles. Elle arrive dans une cité de fin de monde où tout se désagrège, les maisons tombent en ruine, les morts encombrent les rues, les vivants deviennent des humains monstrueux. De cette cause apocalyptique on ne sait rien, ni raisons, ni coupables.
De ce voyage au bout de l'horreur et du désespoir, Anna écrit une lettre à un ami resté au delà des océans. Dans un récit halluciné et parfois incohérent elle raconte le quotidien qui bascule, la violence qui s'installe, la misère et l'horreur de ne pas pouvoir s'en échapper .
Dans la cité fermée où rien ne sort, Anna essaie de survivre avec courage en ramassant les ordures, les rencontres la conduiront dans les dédales d'un univers en perdition où les normes connues n'existent plus. Des hommes courent à en mourir, d'autres sautent des toits ou cherchent à manger dans les poubelles et dorment dans les rues.
Ce texte est absolument magnifique et dérangeant. Il dérange parce que la lettre d'Anna envoyée du bout du monde arrive quand même quelque part, quelqu'un la lit, Anna a raconté l'horreur d'une réalité.
Les hommes qui vivent dans cette cité misérable ne peuvent pas en sortir, ils doivent s'adapter ou mourir. A travers les lignes qu'Anna écrit on a l'impression de le connaître ce monde en perdition qui broit les plus faibles.
L'écriture devient obsédante à mesure que la description de la cité se met en place et que l'on constate de toutes les possiblités dont l'homme est capable pour sa survie.
Comme toujours Auster nous entraîne dans son monde habituel entre réel et imaginaire avec talent et on le suit.
Un très bon livre un peu déprimant mais sublime.





3 commentaires:

Stephie a dit…

J'ai lu beaucoup de bonnes critiques sur ce titre, ça donne envie.

Ma a dit…

je trouve que c'est un livre étonnant j'aime beaucoup l'univers de Paul Auster, et là c'est vraiment très très bien écrit

Anonyme a dit…

Bon je crois que je vais devoir me mettre à lire Paul Auster, finalement... mais je devoir le faire en anglais... :)