Un homme sous un porche s'abritait
Et il a crié ton nom Barbara

Et tu as couru vers lui sous la pluie
Ruisselante, ravie épanouie

Et tu t'es jetée dans ses bras
Rappelle-toi cela Barbara...




samedi 6 février 2010

Carla Guelfenbein : Le reste est silence

D'abord il y a la rencontre avec le livre et elle fut belle. La très belle couverture de la très belle édition "Actes Sud" m'a interpellée. Ensuite en qualité de lecteur, je découvre un auteur et le livre de Carla Guelfenbein m'a beaucoup émue au delà de l'histoire même.
Trois récits, trois drames de la vie quand les mots manquent, quand les silences ravagent.
Tommy, petit garçon de 13 ans malade du coeur enregistre les conversations des grands et au détour d'un enregistrement il apprend que sa maman s'est suicidée. Alors il va partir sur ses traces, apprendre ses silences, ses fêlures.
Juan, le père, chirurgien, veuf, taciturne et pourtant rempli d'amour et de sentiments, mais incapable de les exprimer protège maladroitement son fils.
Alma, la nouvelle épouse jeune et belle, assiste au naufrage de son couple, insatisfaite elle recherche avec Léo, un ancien amour, des émotions perdues ou oubliées, tout en réglant ses comptes avec sa mère.
Les mots manquent à ces êtres, on voudrait les souffler, ils se manquent aussi de peu. Le lecteur assiste à ce moment où tout bascule. Les personnages sont attachants, troublants dans leur doute. Ils nous renvoient à la vie, à notre vie et l'émotion est là. Nous sommes juste spectateurs, nous savons que les protagonistes n'en sortiront pas indemnes.
Le texte est digne, sobre. L'auteur met des mots sur ce silence qui brise. Elle arrive à donner des sentiments à des êtres qui n'en peuvent plus d'arriver.
C'est vrai il y a la vie et le reste est silence.
Un très beau livre comme un rendez-vous à ne pas manquer.


1 commentaire:

BelleSahi a dit…

C'est un très beau livre en effet. La couverture comme toujours chez Actes sud est magnifique est bien choisie.