Un homme sous un porche s'abritait
Et il a crié ton nom Barbara

Et tu as couru vers lui sous la pluie
Ruisselante, ravie épanouie

Et tu t'es jetée dans ses bras
Rappelle-toi cela Barbara...




samedi 20 février 2010

Véronique Olmi : Le premier amour

La quatrième de couverture est un élément important du livre, il va nous accrocher ou pas. Celle du dernier livre de Véronique Omi "Le premier amour" est très prometteuse et attirante. Une femme prépare un diner pour l'anniversaire de mariage, elle remonte de la cave, éteint le four, claque la porte et prend le volant de sa voiture.... soudain sa vie bascule.... Sa vie bascule après avoir éteint le four !!!
Et nous partons avec elle. Cette femme, la cinquantaine, apparemment bien dans sa vie, dans son couple (25ans de mariage ce n'est pas rien...si ?) 3 filles..une vie. Elle prend la route pour retrouver en Italie son premier amour Dario. Il était beau, 17 ans un brin poète surtout romantique.
Voilà c'est parti. Le chemin est long et Emilie s'arrête souvent et se souvient. Les souvenirs remontent par flots, sa vie étriquée dans une famille sans amour, sa grande soeur handicapée mais si aimante si touchante, et puis Dario son premier et bel amour.
Tout au long de ses flash backs et de son périple elle rencontre des êtres paumés et surprenants, le lecteur est tenu en haleine. Que va t-elle trouver en Italie ? Que va t il se passer ?
L'écriture est claire, vive, nostalgique et arrive à nous faire vibrer sur les chansons passées, sur les premiers émois si dérisoires et si ineffaçables.
Courir après le temps ? Rechercher les émotions passées ? Il restera toujours des mots qu'on n'aura pas dit, des regrets, des manques et à un moment donné la mélancolie n'est plus supportable. On reste souvent inconsolés et parfois peu raisonnables.
J'ai beaucoup aimé le rythme du livre, l'évocation nostalgique de cette jeunesse enfuie, des serments donnés mais j'ai malgré tout été très déçue par la fin de l'histoire.
La rencontre avec Dario et le pauvre secret qui va avec. L'écriture et l'émotion s'enlisent, traînent et on s'ennuie. C'est décevant. C'est long pour rien.
Mais peut être que c'est comme ça, après tout Emilie continuera sa vie paisiblement en acceptant le temps qui a passé et les nostalgies qu'apporte une vie. Même si elle ne l'accepte pas, elle fera tout comme.

2 commentaires:

Stephie a dit…

L'avis de Leiloona est très mitigé. Je ne sais pas si je me laisserai tenter.

Ma a dit…

C'est vrai que c'est quand même très moyen. je pense l'acheter quand même à la bibliothèque, certains lecteurs sont friands de ce genre de roman...