Un homme sous un porche s'abritait
Et il a crié ton nom Barbara

Et tu as couru vers lui sous la pluie
Ruisselante, ravie épanouie

Et tu t'es jetée dans ses bras
Rappelle-toi cela Barbara...




mercredi 14 avril 2010

Patrick Modiano : L'horizon

La nostalgie, les souvenirs et le passé font partie de la vie littéraire de Modiano et son dernier livre nous entraîne une fois de plus dans ces corridors du temps que l'auteur aime tant emprunter.
Ce qui aurait pu être et qui n'a pas été, des questions toujours et une fin qui s'ouvre sur une nouvelle histoire. Horizon, Modiano nous le promet cette fois.
C'est l'histoire de Bosmans et de ses souvenirs qu'il appelle inlassablement et de son histoire amoureuse avec Margaret Le Coz. C'est un couple fragile, flou comme le temps, sans lien avec le présent ou même le passé. Ce sont des héros d'une insaisissable délicatesse se promenant sur le fil de la nostalgie, entre murmures du passé et souffles du présent.
Le passé resurgit par bribes et petit à petit comble le puzzle de la vie. Jean Bosmans note dans un carnet des épisodes du passé et un nom, une rue lui rappellent Margaret Le Coz. Tous les deux se cachent à l'époque d'un passé inquiétant. Dans les rues de Paris et Berlin où tout sera sans doute possible, l'auteur nous entraîne comme toujours dans ses ballades au bout de la nuit à la recherche de ce qui n'est plus.
Il y a toujours ce café ouvert si tard qu'il n'y a plus d'heure et où se retrouvent toutes les solitudes. Il y a toujours ce je ne sais quoi qui nous enchante et distille la petite musique des mélancolies. L'intrigue est ténue et Modiano nous livre une fois encore son pur jus !
Et si un jour, dans son prochain livre, il se passait vraiment quelque chose.....


Aucun commentaire: