Un homme sous un porche s'abritait
Et il a crié ton nom Barbara

Et tu as couru vers lui sous la pluie
Ruisselante, ravie épanouie

Et tu t'es jetée dans ses bras
Rappelle-toi cela Barbara...




dimanche 30 mai 2010

Nancy Huston : Infrarouge

Rena, photographe parisienne réputée, a offert pour les 70 ans de son père une semaine en Toscane avec sa seconde épouse. Elle les accompagne. Commence pour elle un voyage dans ses souvenirs les plus enfouis et les plus refoulés.
Le roman balance entre voyage touristique avec ses visites incontournables et réflexion sur le côté obscur des hommes que Rena rencontre dans la vie mais aussi dans son imagination.
A travers les photos infrarouge dont elle a fait sa spécialité professionnelle, elle nous entraîne dans les failles de sa vie, de l'intime, de l'enfance, de ce qui ne se voit pas mais qui marque à jamais.
Grâce à Subra, personnage imaginé par elle dès son adolescence, Rena entretient un dialogue qui l'aidera à supporter les visites des musées avec son père et le manque de culture de sa belle-mère.
Souvenirs d'enfance, souvenirs de son père et de son frère, souvenirs douloureux, souvenirs crus.... Souvenirs de Rena quand adolescente elle voulait connaître le monde des adultes, tôt très tôt... Souvenirs d'hommes, beaucoup d'hommes et de sexe... Le sexe comme réponse à tous les questionnements de la vie...
L'écriture est belle, douce. Nancy Huston sait dire les mots qui ne peuvent être prononcés. Elle sait nous raconter ce qui ne peut se voir.
Le livre peut surprendre par les souvenirs érotiques de l'héroïne et certaines scènes peuvent paraître scandaleuses, il n'en reste pas moins que ce fil tendu entre moment présent et souvenirs donne un style et ton assez fort.




1 commentaire:

La librivore a dit…

C'est un livre très fort, très dérangeant.