Un homme sous un porche s'abritait
Et il a crié ton nom Barbara

Et tu as couru vers lui sous la pluie
Ruisselante, ravie épanouie

Et tu t'es jetée dans ses bras
Rappelle-toi cela Barbara...




lundi 27 septembre 2010

Audur Ava Olafsdottir : Rosa Candida

Avec son premier roman l'auteur nous emmène sur les traces d'un héros, ordinaire et bien sympathique. Jeune homme de 22 ans et tout jeune père par accident, Arnljotur, quitte son vieux père et son frère jumeau autiste et son île de lave. Il part afin de restaurer une très vieille roseraie située dans un monastère sur le continent. Il fera de ce voyage un parcours initiatique lumineux et cherchera des réponses à ses doutes. Amoureux de la nature en général et des roses en particulier, il nous entraîne dans une vie de candide attachant où rien de spécial ne se passe. Les personnes qu'il rencontre font ressortir toute la beauté de la vie dans ce qu'elle a de plus simple, de plus vrai et de bon.
Les soirées passées avec un moine féru de cinéma lui permettront d'aborder les questions sur la vie, la mort, l'amour et d'apprendre ainsi à se connaître.
L'absence de repaire de lieu et de temps laisse le lecteur dans une atmosphère de conte tout à fait original.
Les descriptions de la nature, des plantes sont d'une grande poésie et confèrent à ce roman une infinie douceur.
C'est une lecture apaisante mais ce n'est pas vraiment ce que je recherche et ce que j'aime quand je lis.



Aucun commentaire: