Non, je n’oublierai jamais la baie de Rio

La couleur du ciel le long du Corcovado

La Rua Madureira, la rue que tu habitais

Je n’oublierai pas pourtant je n’y suis jamais allé



mardi 14 août 2012

peter cunningham : La mer et le silence

En Irlande, le  sympathique notaire Dick Coad est dépositaire de deux manuscrits provenant d'une très chère cliente, Ismay Shaw, qui vient de mourir. Il est chargé d'en prendre connaissance et de les détruire.
Dick Coad était fasciné par la très belle Is, dès leur première rencontre et tout au long du roman, il nous fait découvrir le passé énigmatique de cette femme à travers le temps.
Le premier manuscrit débute en 1945 au mariage d'Is âgée de 23 ans avec Ronnie et  se poursuit dans les années 70  avec le conflit irlandais. A l'installation du couple dans un phare suivent les années conjugales  plus ou moins harmonieuses avec  la naissance d'Hector. La description des paysages sauvages balayés par le vent accentue le romantisme de cette histoire.
C'est le deuxième manuscrit racontant  la vie d'Is avant son mariage quand elle vivait encore chez ses parents qui donne dimension et profondeur au récit.
La belle histoire d'amour se transforme en témoignage de vie d'une femme audacieuse et secrète,  la trame historique de l'Irlande enrichit le récit. L'auteur nous rappelle la neutralité de l'Irlande pendant la deuxième guerre mondiale, la situation des anglo-irlandais et la fondation de l'IRA.
Un livre vraiment plaisant qui nous fait découvrir les méandres d'une vie à travers l'Histoire.

1 commentaire:

Theoma a dit…

j'ai bcp bcp aimé.