Un homme sous un porche s'abritait
Et il a crié ton nom Barbara

Et tu as couru vers lui sous la pluie
Ruisselante, ravie épanouie

Et tu t'es jetée dans ses bras
Rappelle-toi cela Barbara...




lundi 15 avril 2013

Mark Behr : Les rois du paradis

Mark Behr est devenu avec" L'odeur des pommes", son premier roman, un des écrivains les plus représentatifs de la littérature sud-africaine. Ses pages sont hantées par les épisodes tragiques qui ont marqué son pays : les guerres, la violence, l'apartheid. Devenue nation Arc en ciel, elle reste meurtrie par son histoire douloureuse.
Nous sommes dans le veld, le fin fond de la campagne d'Afrique du Sud, dans les collines de l'Etat d'Orange, la terre des Boers.
Le Paradis est la ferme familiale des Steyn. La mère, Beth vient de mourir d'une crise cardiaque.
Michiel, "le petit dernier par qui était arrivée l'infamie" a quitté le pays et refait sa vie aux Etats-Unis où il vit avec son ami. Pendant son service militaire, il avait été surpris avec un officier de couleur et chassé de l'armée.
L'enterrement de sa mère sera l'occasion pour lui d'affronter les souvenirs et drames familiaux,  et le courroux persistant de son père, pur et dur afrikaner convaincu même aujourd'hui d'une l'idéologie d Afrique du Sud blanche.
Mark Behr raconte à travers le portrait lumineux de Beth et la  mémoire des protagonistes, l'histoire sombre et bouleversante de l'Afrique du Sud en pleine mutation.
Les femmes sont étonnantes et incarnent cette nouvelle nation. Les hommes n'en sortent pas grandis, cachant des manques et des failles profondes, comme Piet, le frère tragiquement disparu.
Michiel repartira pour l'Amérique, aussi blessé que grandi, en apprenant par son ami les attentats du 11 septembre 2001. Ailleurs aussi, un monde s'écroule. 
Un livre choc, sans concession écrit avec beaucoup de subtilité et un style accrocheur.

Aucun commentaire: