Non, je n’oublierai jamais la baie de Rio

La couleur du ciel le long du Corcovado

La Rua Madureira, la rue que tu habitais

Je n’oublierai pas pourtant je n’y suis jamais allé



lundi 12 mars 2018

Vincent Almendros : Faire mouche

     Un thriller suffocant d'une centaine de pages, qui se doit d'être lu d'une traite. D'ailleurs vous ne pouvez pas le lâcher, tant l'intensité est grande.
     Nous sommes dans un été de chaleur, à St Fourneaux, autant dire le bout du monde. Laurent, le narrateur revient dans le village de son enfance, après de longues années d'absence pour assister au mariage de sa cousine.
    Ce sera l'occasion de revoir sa famille puisqu'ils habitent toujours là, et surtout sa mère.
    Un lieu qu'il a fui, lui reviennent alors tous les mauvais souvenirs de l'enfance : la mort de son père, le comportement de sa mère.
     Une famille en fin de course, usée par la  rancoeur et les secrets et dont les non-dits étouffent le présent.
      Nous sommes happés par les mots et les descriptions très visuelles que l'auteur nous montrent avec les yeux de Laurent.
     Un passé que le narrateur enfouit lui aussi. 
     La construction littéraire est très efficace. Dès les premières phrases, le lecteur se retrouve face à un univers familial lourd de questions auxquelles personne ne répond.
     C'est oppressant et sous couvert d'une histoire simple, une tension s'installe et l'inexprimé devient essentiel.
     La quatrième de couverture est très réussie, vraiment tout est dit et rien n'est dit.
     L'auteur nous emmène sur une fin qui percute dans les dernières lignes.
     Alors...lisez     
Vincent Almendros - Faire mouche - Editions de Minuit - Parution 2018 - 128 Pages - 11.50 €

Aucun commentaire: