Un homme sous un porche s'abritait
Et il a crié ton nom Barbara

Et tu as couru vers lui sous la pluie
Ruisselante, ravie épanouie

Et tu t'es jetée dans ses bras
Rappelle-toi cela Barbara...




jeudi 26 novembre 2009

Anna Gavalda : L'échappée belle

Le dernier roman de Gavalda n'est pas franchement une nouveauté puisqu'il a été écrit en 1981 mais jamais publié . Remanié pour cette sortie, l'auteur situe l'action et les personnages dans le cœur du modernisme avec téléphones portables, iPod et SMS. C'est l'histoire d'une fratrie qui va s'échapper d'un mariage ennuyeux le temps d'un week-end end pour se retrouver, se raconter, s'aimer à nouveau comme d'incorrigibles enfants. Parce qu'ils sont restés encore ado ces trentenaires et leurs histoires, le lecteur les connaît déjà même s'il n'a jamais lu Gavalda et surtout s'il l' a déjà lue . Rien de nouveau sous le soleil de Gavalda. Les mêmes états d'âme, les mêmes questions sur le mariage, le divorce, le couple, les enfants, des adultes déchirés certes. Les clichés égrenés comme une liste de commissions: les chansons qu'on écoutait ensemble au même moment, les films qu'on a vus ensemble et qui nous rappellent des souvenirs. Tout y est, et pourtant ça marche. L'écriture est légère, un brin nostalgique les personnages sont sympathiques et attachants. Le texte est court et agréable, une vraie bulle de champagne.
C'est vrai ils sont malheureux ces jeunes mais la vie est là.....
J'aurais aimé peut être une vraie histoire, plus longue, plus construite et moins prévisible.
C'est un très très court roman qui reste sympathique quand même.

Aucun commentaire: