Un homme sous un porche s'abritait
Et il a crié ton nom Barbara

Et tu as couru vers lui sous la pluie
Ruisselante, ravie épanouie

Et tu t'es jetée dans ses bras
Rappelle-toi cela Barbara...




jeudi 8 novembre 2012

Jennifer Egan : Qu'avons-nous fait de nos rêves ?

Pour ce roman, l'auteur s'est vu attribuer le prestigieux Prix Pulitzer 2011, on peut donc s'attendre à un ouvrage talentueux et une solide marque littéraire.
Livre totalement américain, il raconte l'histoire de tout un groupe de jeunes à San Francisco qui se sont rencontrés dan les années 70, continuent de se fréquenter,  se sont perdus de vue,  vont se revoir ou pas. Sur fond de musique punk comme seule l'Amérique peut en produire, devenus adultes, ils dressent le bilan de leurs vies, illusions et surtout désillusions, gloire loupée, amour manqué.
Peu d'espoir, pas vraiment de porte de sortie et une construction romanesque fracturée qui complique l'ordre qu'essaie de mettre en place le lecteur pour poursuivre une lecture difficile.
Pourtant, les portraits de ces quadras revenus de leur rêve de gloire sont dépeints avec justesse et humour, mais on se perd vite dans des aller-retour incessants dans le temps et dans une quantité de personnages , paumés du rêve américain, trop nombreux. Le livre ressemble à un parcours difficile, déstabilisant et perturbant.
Désolé, je ne peux pas en dire plus.

Aucun commentaire: