Un homme sous un porche s'abritait
Et il a crié ton nom Barbara

Et tu as couru vers lui sous la pluie
Ruisselante, ravie épanouie

Et tu t'es jetée dans ses bras
Rappelle-toi cela Barbara...




lundi 21 octobre 2013

Léonor de Récondo : Pietra Viva

Dans son dernier livre, Léonor de Récondo s'empare de six mois de la vie de Michel-Ange.
Rome 1505 :  il a 30 ans et sans être encore cet immense créateur de génie qu'il deviendra, il a acquis une certaine notoriété pour son David et surtout sa Piéta.
Dans la morgue d'un couvent romain, il effectue des travaux de dissections. Alors qu'il va commencer son travail, il découvre le cadavre d'Andréa, un jeune moine dont la parfaite beauté l'avait bouleversé.
Dévasté, il quitte Rome et se rend à Carrare choisir le marbre du tombeau que le pape Jules II lui commandé.
C'est surtout un génie tourmenté, solitaire, irascible,  écorché vif qui arrive au village.
 Il aime la solitude, même s'il sait qu'elle lui est néfaste. Ce séjour dans le milieu simple des carriers, sera pour lui l'occasion de se souvenir et de trouver la paix.
Un séjour qui se transforme en quête intime et lui permettra de retrouver le souvenir de sa mère.
Sa rencontre avec trois personnages, Topolino le tailleur de pierre (il a réellement existé), un fou qui se prend pour un cheval et un orphelin de 6 ans,  simples et attachants provoque chez lui des sentiments nouveaux.
Au milieu des carrières de marbre, au son des ciseaux qui coupent la pierre, dans cette lumière  de soleil et de poussière, dans cette chaleur qui donne des visions, il redevient humain.
Au delà de l'Histoire, l'auteur rend hommage à un artiste dont la vie a été remplie par la recherche de la perfection et de la beauté absolues dans ses oeuvres.
La description de la Toscane et des carrières de marbre blanc tranchant sur les montagnes vertes illumine ces pages remplies de poésie.
L'auteur essaie de comprendre les doutes et les angoisses d'un artiste qui a choisi la création comme ligne de vie.
Un génie à l'imagination exceptionnelle  qui donnait la vie à des personnages sortant des falaises. La Pietra Viva (la pierre vivante), ce marbre blanc de Carrare qu'il a travaillé à la perfection pour en faire les plus belles de ses sculptures.
Ce livre est une pure merveille. 

2 commentaires:

Jocelyne a dit…

Avant de lire ton commentaire,je te donne le mien (pour ne pas être influencée) : je viens juste de finir le bouquin. Ai-je lu une histoire merveilleuse ou ai-je assisté à un concert enchanteur?
J'ai du mal à reprendre pied dans la réalité.
Merci, Marie, pour cette découverte.

marie rossi a dit…

Merci Jo,

Je suis d'accord avec toi
Ce livre m'a enchanté,
Élégance c'est le mot qui le qualifie