Un homme sous un porche s'abritait
Et il a crié ton nom Barbara

Et tu as couru vers lui sous la pluie
Ruisselante, ravie épanouie

Et tu t'es jetée dans ses bras
Rappelle-toi cela Barbara...




vendredi 4 octobre 2013

Laura Kasischke : Esprit d'hiver

"Quelque chose les avait suivis depuis la Russie, jusque chez eux", c'est avec cette phrase étrange et une envie forte et obsessionnelle de l'écrire, qu'Holly s'est réveillée en ce matin de Noël. Une phrase qui reviendra comme un frisson et une malédiction tout au long de ce huis-clos pétrifiant.
Nous sommes dans le nord de l'Amérique, une ville bloquée par la neige, le vent, la glace, un blanc enveloppant comme un linceul, une maison dans laquelle une mère et sa fille de 15 ans,  vont se découvrir dans un face à face terrifiant.
Agée de 15 ans Tatiana a été adoptée dans un orphelinat russe au fin fonds de la Sibérie par Holly et son mari, ressortissants américains. Les images de cet endroit, mouroir d'enfants abandonnés et en maltraitance, a longtemps hanté Holly qui a fait tout son possible pour les occulter.
En ce jour de Noël, bloquées dans cette maison par la neige et le blizzard, les heures sombres et les souvenirs douloureux les heurtent, le quotidien tranquille bascule progressivement dans le drame.
La tension est palpable et l'affrontement inévitable. Holly perd le contrôle et Tatiana devient inaccessible.
Laura Kasischke mène avec une précision chirurgicale, un thriller psychologique où le lecteur assiste au naufrage  d'un amour passionnel entre une mère et sa fille. L'auteur sait très bien installer dans ses livres une ambiance inquiétante. Ici elle est glauque et morbide. La fin glaciale.
Entre psychose et folie, le lecteur est entraîné dans une journée qu'il n'est pas près d'oublier.
Un petit bémol, peut être que les scènes domestiques, dans la cuisine avec les repas en préparation, le ménage, m'ont un peu ennuyée mais c'est tellement empreint d'étrangeté.....
En tout cas à lire...avant Noël






Aucun commentaire: