Un homme sous un porche s'abritait
Et il a crié ton nom Barbara

Et tu as couru vers lui sous la pluie
Ruisselante, ravie épanouie

Et tu t'es jetée dans ses bras
Rappelle-toi cela Barbara...




jeudi 7 août 2014

J. Courtney Sullivan : Les Débutantes

J. Courtney Sullivan nous offre ici un roman d'apprentissage ou d'initiation autour du destin de quatre jeunes femmes, Celia, Bree, April et Sally. 
Etudiantes à la très renommée université de filles, Smith, véritable place forte du féminisme américain, elles vont vivre une amitié solide qui continuera après les études.
Le mariage de Sally sera l'occasion pour elles de se retrouver à nouveau. Si tout ne se passe pas vraiment bien, elles seront à nouveau liées pour affronter les absences et les drames.
Chacune des héroïnes prendra la parole pour raconter ces quatre années passées à l'université et expliquer les premiers pas dans la vie professionnelle et les difficultés rencontrées.
On y retrouve l'ambiance des campus universitaires américains, les bizutages, les soirées un peu arrosées et les histoires d'amour, la liberté qui explose et la belle jeunesse qui  fait croire que ça durera toujours.
Un air de nostalgie nous tient à la lecture de ces pages, malgré un style un peu trop jeune, un peu trop cru et des répétitions dans les monologues qui peuvent lasser.
Un hommage donc aux femmes et aux difficultés qu'elles rencontrent pour se faire reconnaître, estimer, valoriser. Même encore aujourd'hui être féministe est souvent considéré comme incompatible avec une vie familiale ou professionnelle et les clichés ont la vie dure.
Ces quatre jeunes femmes vont essayer à leur manière de s'affranchir des codes que la société impose.
J'ai trouvé  ces quatre jeunes filles un peu trop caricaturées et souvent superficielles.
April est la seule à mener une vie très tourmentée et dure. Ultra féministe, à l'excès, elle montre les failles et la noirceur d'une société en s'engageant dans des combats pour sauver la dignité des femmes.
Son histoire apportera le seul rebondissement à ce roman qui n'arrive pas à prendre l'ampleur qu'il mérite malgré les thèmes évoqués.
J'aurais aimé en savoir plus de Sally et de son envie de famille à tout prix.
Bree homosexuelle en rupture familiale et Célia célibataire ont du mal à trouver l'âme soeur et les épisodes de leur vie amoureuse manquent de profondeur.
Ce roman est intéressant par l'évocation de l'université Smith, une des sept universités pour filles en Amérique. Sylvia Plath a été une de ces étudiantes.




Aucun commentaire: