Un homme sous un porche s'abritait
Et il a crié ton nom Barbara

Et tu as couru vers lui sous la pluie
Ruisselante, ravie épanouie

Et tu t'es jetée dans ses bras
Rappelle-toi cela Barbara...




mercredi 28 janvier 2015

Philippe Besson : Vivre vite

   Trois films et un accident de la route mortel ont propulsé James Dean à 24 ans dans la légende.
   Jeune homme fragile et beau, à la sexualité ambiguë, meurtri par la disparation de sa mère, il a marqué les hommes et les femmes qu'il a rencontrés.
   Dans son dernier roman, Philippe Besson, donne la parole dans de courts chapitres à une trentaine de personnages qui l'ont fréquenté.
   Cette construction littéraire intense et vive convient très bien à ce que fut la vie de cette étoile filante.
   Sa mère morte quand il était très jeune, son père qui sera incapable de l'élever, son professeur, en passant par Tennesse Williams, célèbres ou inconnus, il prendront la parole pour dire les ombres et les failles de ce jeune homme qui voulait vivre vite.
   Grâce à ce personnage solaire et mystérieux, devenu l'icone de toute une jeunesse et d'une certaine Amérique, Philippe Besson aborde ses thèmes de prédilection : amour, abandon, mensonges.
   Ce livre se lit vite et c'est une façon pas trop désagréable de découvrir James Dean sans se plonger dans une biographie longue et ennuyeuse.
Philippe Besson - Vivre vite - Editions Julliard - 252 pages - 18 euros

Aucun commentaire: