Un homme sous un porche s'abritait
Et il a crié ton nom Barbara

Et tu as couru vers lui sous la pluie
Ruisselante, ravie épanouie

Et tu t'es jetée dans ses bras
Rappelle-toi cela Barbara...




samedi 15 avril 2017

Jake Hinkson : L'enfer de Church Street

     Aux Etat-Unis, à la sortie d'une petite épicerie, Geoffrey Webb se fait agresser par un truand qui en veut à son argent. Nullement effrayé, Geoffrey, lui promet de l'argent, lui demande une fois monté dans sa voiture de l'écouter raconter l'histoire de sa vie.
     Et le lecteur monte avec lui, à ses côtés et va entendre son terrible récit.
     Celui d'un homme ordinaire et malveillant, à l'âme noire, aux instincts les plus bas, un personnage vil et malsain. Il rejoint  une communauté baptiste,  et en digne représentant de Dieu trouve la la plus honnête façon d'assouvir ses penchants pour le sexe et le porno.
     Au rythme de la balade en voiture en direction de Little Rock en Arkansas, calé dans le siège passager, nous sommes atterrés par les événements  racontés avec cynisme.
      Jeune aumônier à Little Rock à l'église baptiste, il sait parler et manipuler son monde.
     Sexe, hypocrisie, mensonge, meurtres vont s'intensifier au fil du récit et de l'existence de cet homme qui fera tout pour se hisser au sommet de cette communauté religieuse.
      Jake Hinkson règle ses comptes avec la bigoterie, la religion et les hypocrites. Elevé dans une communauté religieuse baptiste, il peut en parler. Il n'épargne personne.
      C'est une critique violente et sans concession des croyances religieuses et du danger de la manipulation.
      Malgré une écriture sèche, le récit commence lentement. Il va crescendo ensuite pour finir dans une noirceur suffocante.
      L'auteur crée une sorte d'anti-héros complètement cynique qui distille son poison tout au long d'un récit hautement maîtrisé.
Jake Hinkson - L'enfer de Church Street -  Editions Gallmeister, NeoNoir - Traduit par Sophie Aslanides - 236 Pages - 15 Euros -

Aucun commentaire: