Non, je n’oublierai jamais la baie de Rio

La couleur du ciel le long du Corcovado

La Rua Madureira, la rue que tu habitais

Je n’oublierai pas pourtant je n’y suis jamais allé



lundi 3 novembre 2008

Le livre d'Hanna ou pourquoi ne pas oublier

Je viens de terminer le dernier livre de Géraldine Brooks, lauréate du prix Pulitzer 2006, "le livre d'Hanna". A partir d'une histoire vraie, elle nous fait revivre les périodes les plus sombres et les plus dures de la religion quand celle ci était synonyme d'intolérance et de persécutions. La Haggadah, récit de la Pâque juive, va rassembler juifs, chrétiens, musulmans. Grâce à ce livre c'est le combat des hommes pour la liberté, l'amour de l'art, la culture, la transmission qui est décrit avec une force étonnante. Les personnages sont courageux, lâches, cruels et généreux à la fois mais tellement humains. C' est un véritable hymne à la tolérance . Ecrit un peu comme une fantastique enquête à travers le temps, il nous offre une étude intelligente sur l'art religieux. L'auteur nous montre son talent de journaliste quand elle raconte le présent et celui de l'écrivain quand elle nous conte le passé. Le message ? Un profond respect de la mémoire, de la foi, de la différence, de l'être humain nous interpelle jusqu'à la dernière ligne. C'est très fort.

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Alors, ça, c'est le genre de livres qui manquent beaucoup sur les étagéres de nos librairies, tu vois?

Je veux dire, les livres touchant de prés la flamme de la spiritualité (ou tout ce qui a trait), ce qui donne précisement le sens moral des valeurs inculquées dans les Ecritures, que l'on soit Chrétien, Musulman ou Hébreu.

Un éclaircissiment vaut mieux que de se condamner à rester dans le noir, là ou nous a invité l'erreur précédemment.Bien vu.

Bisous,

Sam.

Ma a dit…

merci pour le mot oui c'est vraiment un très beau livre plein d'espoir
la rentrée littéraire est pleine de choses superbes mais le pire est là aussi ....