Non, je n’oublierai jamais la baie de Rio

La couleur du ciel le long du Corcovado

La Rua Madureira, la rue que tu habitais

Je n’oublierai pas pourtant je n’y suis jamais allé



dimanche 28 mars 2010

Franck Hériot : La femme que j'aimais

J'ai eu le plaisir de rencontrer Franck Hériot à l'occasion de la remise du Prix Printemps des Lecteurs 2010 des Bibliothèques pour Tous de Charente Maritime pour son livre "La femme que j'aimais" et j'ai eu le privilège de l'interviewer. Privilège parce que je ne suis ni journaliste, ni écrivain et que lui l'est.
Premier roman de cet auteur très sympathique et combien intéressant. Journaliste d'investigations dans les affaires criminelles et judiciaires, il nous entraîne dans une histoire diabolique et palpitante. Diaboliques , les personnages le sont et l'histoire est un véritable suspense jusqu'à la dernière page. Impossible de lâcher ce polar aux multiples rebondissements.
Nous suivons l'enquête concernant le meurtre de l'épouse d'Antoine Jolimai et la disparition de ses deux enfants. Tout l'accuse et la justice le condamnera et il devra prouver son innocence.
Franck Hériot nous décrit un univers qu'il connaît bien, celui des commissariats, des enquêtes journalistiques, l'ambiance est vraie et on y croit.
Personne n'est à l'abri de la folie des autres et peut devenir le suspect tout trouvé. C'est ce qui arrive à Antoine, sa vie bascule , commence alors une course effrénée pour faire éclater la vérité.
Son deuxième roman policier sort fin Avril, le rendez-vous est pris.

Aucun commentaire: