Un homme sous un porche s'abritait
Et il a crié ton nom Barbara

Et tu as couru vers lui sous la pluie
Ruisselante, ravie épanouie

Et tu t'es jetée dans ses bras
Rappelle-toi cela Barbara...




vendredi 6 avril 2012

Haruki Murakami : 1Q84 Livre 3

Le dernier volet de la trilogie 1Q84 met fin à l'aventure initiatique de nos deux héros, Tengo et Aomamé, qui  se cherchent depuis dès années et se rencontrent dans une nouvelle dimension.
Pendant plus de 1500 pages, Murakami nous a servi ses thèmes favoris, à savoir l'imaginaire et les mondes parallèles, la solitude, la banalité du quotidien, la recherche du désir et la musique incontournable et essentielle dans son oeuvre.
Désormais, sous la clarté des deux lunes, 1984 a cédé la place à 1Q84. Les "Little People" tissent des Chrysalides de l'air et les Précurseurs  poursuivent Aomamé afin de venger leur chef assassiné.
Tengo, le Gost writer de la Chrysalide de l'air est au chevet de son père mourant dans la Ville des Chats et Aomamé, la tueuse à l'aiguille, se terre dans un appartement en lisant Proust.
Un nouveau personnage arrive, Ushigawa, un ancien avocat rayé du barreau au physique monstrueux,  mandaté par les Précurseurs pour retrouver Aomamé.
Chaque chapitre donne en alternance la voix aux trois personnages instaurant une distance avec l'évènement. Leurs analyses intimes très détaillées apportent les réponses aux questions posées dans les tomes précédents.
L'écriture est fluide et le style romanesque entretenu par des références littéraires et musicales très fouillées, et surtout la marque de Murakami celle de créer une ambiance littéraire incomparable.

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Sans doute pas le meilleur Murakami (j'ai préféré "l'oiseau à ressort" ou "la fin des temps"), 1Q84 n'en est pas moins un grand livre. Mélangeant fantastique, amour, thriller, philosophie, ... c'est une histoire époustouflante adossée à une écriture de qualité (merci à la traductrice).
Ce même mélange qui fait la richesse du livre peut gêner certains lecteurs. C'est sur mais c'est le prix à payer pour entrer dans le monde de 1Q84. Ceux qui feront le pas ne seront pas déçus.

jao-pao a dit…

Bien aimé "Après le tremblement de terre", cette façon de regarder la catastrophe à travers des sortes d'angles morts. Un bon compromis entre nouvelles et roman!
Sans aucun rapport: ai bien aimé "Une partie de chasse" d'Agnès Desarthe.