Un homme sous un porche s'abritait
Et il a crié ton nom Barbara

Et tu as couru vers lui sous la pluie
Ruisselante, ravie épanouie

Et tu t'es jetée dans ses bras
Rappelle-toi cela Barbara...




vendredi 13 avril 2012

Steve Tesich : Karoo

Steve Tesich fut romancier et scénariste, reconnu et récompensé aux Etats Unis. D'origine serbe, il s'exile à Chicago en 1957 et décède en 1996. Karoo est son deuxième roman, paru à titre posthume en 1998, première oeuvre publiée en France. C'est la découverte d'un écrivain et d'une écriture au style féroce et corrosif comme son héros, Karoo.
Saul Karoo, dit le Doc travaille dans l'entreprise du cinéma, il est le spécialiste et le génie de la réécriture de scénarios. Alcoolique, fumeur, trompeur, menteur, mauvais mari, mauvais père, mauvais tout, il traîne son obésité et sa mauvaise santé dans une vie vide de l'essentiel.
Incapable de s'énivrer pour oublier, il continue à boire sans limite et à fumer pour conserver l'apparence confortable que les autres ont de lui, à entretenir le mensonge comme nécessité et habitude de vie.
Fuyant l'intimité des autres et particulièrement celle de son fils adoptif, il n'éprouve aucun sentiment, comme les scénarios sur lesquels il travaille il a construit sa vie à la façon d'une mauvaise fiction.
Au milieu de ce néant, quelques bribes de réalité arrivent lui rappelant ainsi tous les chemins qu'il a ratés et tous les buts qu'il n'atteindra jamais. Clown grotesque qui arrive à toucher le lecteur.
Pour une fois dans sa vie, il va décider de monter un plan sentimental et familial afin de réunir la femme qu'il croit aimer et son fils adoptif. La tragédie qui en résultera dépassera de loin la dernière "tragédie américaine" vu et corrigé par ses soins.
Absurdité de la vie, dérision de la société américaine, manipulations vaines, les thèmes sont développés dans un rythme vif et un ton cruel. Humour noir, lucidité effroyable, l'Amérique est un monde impitoyable.





Aucun commentaire: