Un homme sous un porche s'abritait
Et il a crié ton nom Barbara

Et tu as couru vers lui sous la pluie
Ruisselante, ravie épanouie

Et tu t'es jetée dans ses bras
Rappelle-toi cela Barbara...




vendredi 17 octobre 2014

Gaëlle Josse : Le dernier gardien d'Ellis Island

    Depuis la lecture de son livre superbe "Les heures silencieuses" suivi d'une rencontre littéraire magique à Paris, je suis avec passion le parcours de Gaëlle Josse.
    Sensible à la musique, à l'expression orale, à la délicatesse des mots, elle sait créer autour de ses œuvres une atmosphère unique qui devient une expérience littéraire savoureuse.
    Dans son dernier roman, elle nous emporte sur une île perdue et froide, Ellis Island, symbole de tous les désespoirs et de tous les exils, mais aussi la porte d'or vers le pays de la liberté et de tous les possibles : l'Amérique.
    Centre de contrôle de l'immigration, situé tout près de la statue de la Liberté, Ellis Island avant de devenir une prison et un centre d'entraînement militaire.
 "Je suis aujourd'hui le capitaine d'un vaisseau fantôme, livré à ses propres ombres."
    John Mitchell a été pendant longtemps le gardien de ce temple, vivant hors du temps, du monde et de ses fureurs.
    C'est l'automne 1954 et le centre va fermer dans quelques jours.     Il ne reste plus que son vieux directeur, Mitchell, et c'est à travers son journal  que le lecteur découvre sa vie mais aussi celles qui sont passées dans ce lieu.
         Revisitant le mythe américain, l'auteur rend hommage à ces vies multiples aux origines dont les souvenirs habitent encore ce lieu.
       Démunis de leurs biens et abandonnant leurs passés, ils subissent la sélection médicale et font face à une curiosité qui rappelle un racisme évident.
        On ne parle plus de folklore même si le photographe du centre  saisit ces familles sur le vif de leur désespoir infini.
       L'auteur raconte avec sensibilité et sa prose musicale et intime. Elle fait le portrait de Mitchell avec ses joies, ses drames personnels mais aussi sa rencontre faite de passion inavouée et secrète avec une immigrée italienne. Se servant de son pouvoir administratif et décisionnel, il abusera d'elle malgré tout.
        Le remord l'accompagnera jusqu'au bout et cette dramatique histoire se mêlera à celles des autres immigrés.
        Resté seul sur son île, il tiendra le journal des derniers jours, rempli de nostalgie, de regrets et de solitude.
        Il n'en reste pas moins, une histoire bouleversante parce qu'elle montre l''envers du rêve américain mais aussi l'espoir et la réussite qu'il a représenté pour des milliers de personnes.
Gaëlle Josse - Le dernier gardien d'Ellis Island - Editions Notabilia - 14 Euros

1 commentaire:

Jo a dit…

Magistral! rien d'autre ne me vient à l'esprit, sinon que ce roman m'a bouleversée. Je viens juste de le finir et j'ai du mal à atterrir.Même si presque tous les personnages sont fictifs, on voyage dans un temps pas si lointain et extrêmement cruel.
Mais où est la solution? L'Europe ne fait pas mieux de nos jours (comment le pourrait-elle? Personne n'a trouvé le remède miracle sinon un coup de baguette magique -pas dans la panoplie humaine- qui arrêterait la folie du pouvoir).
Même si tous les thèmes abordés sont extrêmement douloureux, la simplicité de l'écriture, sans les banaliser, les rend "digérables".
Comment ne pas se remettre en question, replacer nos petites douleurs à leur juste place?