Un homme sous un porche s'abritait
Et il a crié ton nom Barbara

Et tu as couru vers lui sous la pluie
Ruisselante, ravie épanouie

Et tu t'es jetée dans ses bras
Rappelle-toi cela Barbara...




lundi 6 octobre 2014

Louise Doughty : Une femme sous influence

Si vous vous arrêtez à la couverture et au titre, effectivement vous risquez d'imaginer une histoire qui navigue entre espionnage et mélo.
Il n'en est rien, c'est une belle découverte littéraire au suspense psychologique prenant et habilement orchestré.
L'auteur décrit avec beaucoup de réalisme les difficultés émotionnelles rencontrées par une femme de cinquante ans aux prises avec la passion et l'infidélité et où à un moment donné tout a explosé.
Le livre s'ouvre dans une salle d'audience d'un tribunal. Une femme, Yvonne, se trouve dans le box des accusés face à un jury populaire.
Dans le prologue elle s'adresse à un homme, son amant accusé avec elle, en lui disant "tu" tout au long du récit.
Dans une sorte de journal intime, elle retrace les événements qui l'ont conduite ici et surtout le moment où toute sa vie a basculé.
Généticienne reconnue, elle vit à Londres avec son mari, elle a deux grands enfants qui ont quitté la maison,  une vie bien remplie et surtout bien convenable.
Jusqu'au jour où un regard suffit pour l'entraîner dans une spirale amoureuse et surtout sexuelle avec un parfait inconnu sur le lieu de son travail.
Avec sa logique cartésienne, elle pense gérer la situation. Mais l'addiction à ces pratiques délicieusement dangereuses et surtout l'attachement émotionnel à cet homme la font douter.
Et un événement d'une odieuse brutalité va l'atteindre au plus profond d'elle même et entraîner le dérapage complet.
Avec des retours en arrière astucieux et surtout bien menés, Yvonne explique ces mois de folle tension.
Elle se donne des explications mais elle en fournit aussi à sa famille. La réflexion est intéressante au sujet des enfants à la maison et dans leur vie, du poids des parents mais aussi des indélicatesses de leurs absences.
Mais surtout c'est la façon dont l'auteur construit l'histoire en ne lâchant que petit à petit les bribes d'explications.
Le style est fluide et l'écriture conduite avec beaucoup d'ingéniosité.
Le lecteur ne sait qu'à la fin l'identité de l'amant, sa vie, même si on l'imagine, on devine et la révélation finale à la toute dernière page est absolument brillante.
Louise Doughty - Portrait d'une femme sous influence - Belfond - 21 Euros

Aucun commentaire: